• Passé décomposé de Robert Kirkman & Tony Moore & Charlie Adlard - Walking Dead, tome 1

    Passé décomposé de Robert Kirkman & Tony Moore & Charlie Adlard - Walking Dead, tome 1

    fiche

    Scenario > Robert Kirkman
    Dessin > Tony Moore & Charlie Adlard
    Couleur > Tony Moore & Cliff Rathburn
    Editeur > Delcourt
    Série > Walking Dead (en cours)
    Genre > Comics, Horreur
    Date de parution > 2004 pour l'édition originale, 2007 pour la présente édition
    Titre original > Days Gone Bye
    Nombre de planches > 141
    Traduction > de l'américain par Edmond Tourriol

    auteur

    Robert Kirkman   
    Robert Kirkman est un jeune mais prolifique auteur. Il se fait connaître avec la série Battle Pope qu’il publie lui-même au sein de la structure éditoriale qu’il a créé, Funk-O-Tron. Il est repéré par Image Comics qui publie BRIT et Invincible. Les films de George Romero lui inspirent différents scénarii de comics basés sur des histoires de zombies, dont The Walking Dead. Il puise dans ses souvenirs de jeunesse pour le scénario de sa série Invincible. Les aventures de ces superhéros adolescents sont un immense succès et deviennent l’un des fleurons de l’éditeur Image Comics.
    Texte et photo © Delcourt
    Site de l'auteur -

     

    Charlie Adlard

    Né en 1966 à Shrewsbury (Angleterre), Charlie Adlard part dans le Kent pour étudier aux Beaux-Arts de Maidstone. Après un bref passage à Londres pour devenir une rock star, il rentre chez lui pour se remettre au dessin, domaine dans lequel il sera très vite remarqué. Il dessine pour de nombreux éditeurs : Mars Attack et X-Files chez Topps, X-Men Hellfire Club, Storms et Muties chez Marvel, Batman/Scarface, Green Arrow/Lantern, Batman and Superman chez DC, The Walking Dead chez Image,… En janvier 2009, c’est aux Éditions Soleil que paraît sa première collaboration avec un scénariste français, Mathieu Missoffe, en dessinant le cinquième one shot de la collection «Terres Secrètes», Corpus hermeticum : Le Souffle du Wendigo.
    Texte et photo © Soleil 
    site du dessinateur -

     

     Tony MooreMichael Anthony Moore a étudié le dessin, la peinture et la gravure à l'Université de Louisville tout en travaillant sur Battle Pope, mais il a abandonné ses études avant d'obtenir son diplôme pour poursuivre sa carrière comme illustrateur de bande dessinée, pour répondre à une commande de travail de Masters Mattel avec Robert Kirkman. Peu de temps après, ils ont lancé Brit et The Walking Dead à Image Comics. Bien que Moore a cessé les illustrations intérieurs sur The Walking Dead à partir du 2è tome, il a continué à être le concepteur des couvertures jusqu'au volume 4. Moore a été nominé pour deux Eisner Awards pour son travail sur The Walking Dead, (2004: "Best New Series", et 2005: Meilleur Artiste de couverture.)  Moore se consacre désormais à ses propres créations en collaboration, The Exterminators avec Simon Oliver à DC / Vertigo, et Fear Agent avec Rick Remender à Dark Horse Comics ; il a contribué à de nombreuses couvertures, dont The Amory Wars de Claudio Sanchez et Spookshow International de Rob Zombie. Il a également contribué à des titres de Marvel Comics Ghost Rider  (avec Jason Aaron), et Punisher (avec Rick Remender). Il a également été l'artiste de la série Venom période 2010-2012, également écrite par Remender.
    Le 9 Février 2012, Moore a déposé une plainte alléguant que, en 2005, l'écrivain Robert Kirkman l'avait dupé en le poussant à céder ses droits à la bande dessinée The Walking Dead lorsque son adaptation pour la série TV avait été conçue en échange de paiements jamais perçus.

    quatrieme de couverture

    LE MONDE TEL QUE NOUS LE CONNAISSONS
    A DISPARU.
    DEFINITIVEMENT 

    Rick est policier et sort du coma pour découvrir avec horreur un monde où les morts ne meurent plus.

    Mais ils errent à la recherche des derniers humains pour s'en repaître. Il n'a alors plus qu'une idée en tête : retrouver sa femme et son fils, en espérant qu'ils soient rescapés de ce monde devenu fou. Un monde où plus rien ne sera jamais comme avant, et où une seule règle prévaut : survivre à tout prix.

    Oeuvre fondatrice du genre en bande dessinée, Walking Dead s'impose par sa qualité d'écriture et son attention portée aux relations entre les personnages de cette incroyable aventure humaine.
    En effet, au-delà des scènes où apparaît la menace des morts-vivants, les auteurs nous entraînent dans un récit où la survie est l'affaire de tous les instants, et où la moindre erreur peut s'avérer fatale... 

    avis personnel

     Ma 1ère approche des Walking Dead s'est faite à travers l'adaptation télé, dont j'ai avalé les trois première saisons à la suite...  Impatiente de pouvoir visionner la saison 4, j'ai découvert que ma médiathèque possédait tous les tomes déjà parus, aussi, je n'ai pas pu résister à la tentation de me plonger dans l'univers des comics.

    Ma dernière expérience avec ces BD américaines remonte à mon adolescence quand je lisais celles de mon frère sur Batman ou Superman... Je n'ai jamais été très fan du trait des dessins, mais là, je dois dire que ça ne m'a pas dérangée du tout, tant le soin apporté aux décors (réalisme des bâtiments délabrés et de la nature) ainsi qu'aux détails (mouches voletant autour des zombies ^^) nous immerge complètement dans ce monde apocalyptique !
    De même, la trame en noir et blanc contribue à accentuer le sentiment d'angoisse et de désolation qui imprègne chaque page, souligné par un subtil dégradé des niveaux de gris. Ce qui nous épargne en outre une trop grande agressivité visuelle des scènes gores !

    Côté scénario,  l'histoire ne révolutionne pas le genre (d'ailleurs, les zombies apparaissent surtout en background), mais le point fort de l'intrigue porte sur la psychologie des personnages. Aucun n'est manichéen, ce qui est grandement appréciable, et chacun a conscience que leur survie dépend de leur capacité et de leur volonté à rester solidaires.
    Tandis que certains vivent dans l'illusion du retour imminent à une vie normale, d'autres prennent douloureusement conscience du contraire.

    Ca ne sera jamais pareil. On ne retrouvera jamais une existence normale. (page 131)

    Dans ce monde voué au chaos et à la précarité, les relations humaines sont déterminantes : la jolie Amy est appréciée pour sa joie de vivre, Donna, malgré son goût prononcé pour la médisance, se révèle dévouée aux autres, Glenn facilite le quotidien des survivants en les ravitaillant régulièrement de produits de l'ancien temps, pas forcément indispensables mais qui leur font oublier pour un temps la dureté de leur situation.

    Mais la tragédie les rattrape souvent, et la mort d'un des leurs est à chaque fois vécue comme un traumatisme profond.
    Malgré tout, sous le désespoir, le rire affleure parfois, si irrépressiblement qu'il en devient gênant :

    Merde. Avec tout ce que j'ai vu aujourd'hui, je me sens coupable de rire. (page 20)

    Si certains bons côtés de la nature humaine restent ancrés en eux, certains survivants, au contraire, se laissent envahir par leurs mauvaises pulsions, se rendant plus monstrueux encore que les zombies !

    Sur la cause réelle de cette mystérieuse épidémie qui a plongé le monde dans le chaos, nous n'apprendrons rien dans ce tome. Mais quelques explications nous sont données çà et là sur les événements ou les moyens de lutter contre les zombies, au détour d'une case :

    Le gouvernement a essayé de regrouper tout le monde en ville pour nous protéger plus facilement. Au final, ça a surtout mis toute la nourriture au même endroit. Chaque fois qu'un de ces trucs tue l'un d'entre nous, il devient l'un d'entre eux. En une semaine, toute la ville y est passée. Depuis ... on ne sait rien. Personne ne peut entrer ni sortir. (page 45)

    Pour conclure, une lecture très addictive et captivante. L'histoire est servie par une galerie de personnages variés, et psychologiquement aboutis, dont les émotions et les sentiments sont très bien exploités ; le rythme est soutenu du début à la fin, et on n'a qu'une hâte : passer au tome suivant !

    Bilan de ce tome : 3 morts !

    Différences entre comics/série (attention, spoiler) :

    ♦ le mari de Carol est déjà mort dans le comics quand débute l'histoire
    ♦ Shane est beaucoup moins lucide que dans la série, irrationnellement convaincu que tout rentrera rapidement dans l'ordre, tandis que Rick est moins chouineuse
    ♦ Allen, sa femme Donna et leurs jumeaux sont exclusifs au comics (ils sont remplacés dans la série par la famille Morales)
    ♦ T-Dog, la famille Morales, les frères Dixon, Jaqui, les membres du gang à Atlanta, le Dr Jenner sont des rajouts spécifiques à la série
    ♦ le CDC n'apparaît pas dans le comics
    ♦ Shane est tué à la fin du tome 1 avant le départ du camp de réfugiés vers une zone plus sûre

    Appréciation :

    note : 5 sur 5

    Mes autres avis sur la saga : tome 1 ♦ tome 2tome 3tome 4tome 5tome 6tome 7tome 8 ♦ tome 9 ♦  tome 10tome 11tome 12 ♦ tome 13 ♦ tome 14 ♦ tome 15tome 16 ♦  tome 17 ♦ tome 18

    extrait

    Passé décomposé de Robert Kirkman & Tony Moore & Charlie Adlard - Walking Dead, tome 1    Passé décomposé de Robert Kirkman & Tony Moore & Charlie Adlard - Walking Dead, tome 1   Passé décomposé de Robert Kirkman & Tony Moore & Charlie Adlard - Walking Dead, tome 1   Passé décomposé de Robert Kirkman & Tony Moore & Charlie Adlard - Walking Dead, tome 1

    divers

     Challenge "50 états 50 billets" organisé par Sofynet

    Ma 7ème participation au challenge de Sofynet - nuitée à Cynthiana, dans le Kentucky

    Logo Livraddict

    babelio

    « L'impératrice des sept collines de Kate Quinn - Rome, tome 2Challenge "Week-end à 1000" organisé par Lili bouquine #1 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Mai 2014 à 18:49
    Alison Mossharty
    Au niveau du dessin, dans ce 1er tome c'est soigneux et très bien fait grâce à Moore. Cependant, les tomes d'après c'est Adlard qui prend véritablement le relais et on le ressent (apparemment Moore ne collabore que pour les couvertures à partir du T2 ce que je trouve bien dommage en passant ^^). C'est vrai que ce 1er tome ne révolutionne pas du tout le genre "Zombie" mais plus on continue plus le scénario devient complexe et, donc, passionnant. Après, je ne connais pas la série TV donc je ne sais pas si c'est fidèle (et donc aussi passionnant ) que la BDs.

    En tout cas, j'espère que tu continueras le comic =)
    2
    Vendredi 16 Mai 2014 à 10:12

    la série est passionnante, fidèle en gros même si certains personnages ou certaines intrigues ont été rajoutés par rapport au comics... dans la série Lori et Rick sont fichtrement agaçants, mais pour l'instant dans le comics, ça va... sarcastic

    en tout cas, je compte continuer, j'ai le tome 2 qui m'attend, les tomes 3 & 4 sont déjà réservés à ma médiathèque en espérant que celui qui les a empruntés ne les rendent pas en retard... héhéhé... he

    3
    Vendredi 16 Mai 2014 à 11:24
    C'est une BD qu'il faudrait que je découvre.
    En tout cas, j'en ai lu beaucoup de bien et j'aime bien le sujet :)
    4
    Vendredi 16 Mai 2014 à 12:09

    @Marinette,
    si tu aimes bien le genre, je pense que tu risques d'apprécier ce comics car l'intrigue met vraiment l'accent sur les relations entre les personnages... :)

    5
    Samedi 17 Mai 2014 à 11:15
    C'est une bd et série dont on m'a déjà parlé et je dois dire que je suis curieuse d'en découvrir plus à son sujet et puis comme d'habitude ton avis donne envie de découvrir tout cela, et puis je dois avouer que j'aime bien lorsqu'il y a des zombies!
    6
    Lundi 19 Mai 2014 à 16:23

    @ Missie,
    si tu aimes les zombies, je pense que tu vas adorer... l'histoire est captivante d'un bout à l'autre...yes

    7
    Mardi 20 Mai 2014 à 20:15
    Alison Mossharty
    Tu verras dans le comic ils ne sont pas tellement agaçants. Tu me diras, ils n'ont pas le temps avec tout ce qui leur arrivent, les problèmes de couple ce n'est plus primordiale. C'est une idée à méditer ça, pour les couples qui ne s'entendent plus, Pas besoin de thérapie, il faut des zombies : efficace et ça marche à tous les coups XD

    Il faudrait que je tente la série TV mais j'adore tellement le comic... j'ai peu d'en attendre trop !
    8
    Mercredi 21 Mai 2014 à 13:12

    Dans la série, ils s'attardent davantage sur la psychologie des personnages, c'est donc moins rythmé que dans le comics, même si personnellement je n'ai jamais éprouvé d'ennui suite à ce parti pris...

    En lisant le comics après avoir vu la série, je ne m'attendais pas à être surprise par certains événements que je croyais connaître, et c'est cela qui est bien, l'intrigue est respectée grosso modo mais certains personnages sont ajoutés par rapport au comics, devenant même emblématiques de la série...

    Bref, peut-être éprouveras-tu les mêmes surprises que moi en sens inverse... wink2

    9
    Dimanche 25 Mai 2014 à 22:01
    sofynet
    Hop, billet ajouté ! (il faut que je lise cette série...)
    10
    Lundi 26 Mai 2014 à 14:05

    il le faut absolument, Sofynet ! wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :