• Lucille... de Robert Kirkman & Charlie Adlard - Walking dead, tome 18

    Lucille de Robert Kirkman & Charlie Adlard - Walking dead, tome 18

    fiche

      Scenario > Robert Kirkman
    Dessin > Charlie Adlard
    Trames et niveaux de gris > Cliff Rathburn
    Editeur > Delcourt
    Série > Walking Dead
    Genre > Comics, Horreur
    Date de parution > 2013 pour l'édition originale, 2013 pour la présente édition
    Titre original > What comes after
    Nombre de planches > 132
    Traduction > de l'américain par Edmond Tourriol

     auteur

    Robert Kirkman   
    Robert Kirkman est un jeune mais prolifique auteur. Il se fait connaître avec la série Battle Pope qu’il publie lui-même au sein de la structure éditoriale qu’il a créé, Funk-O-Tron. Il est repéré par Image Comics qui publie BRIT et Invincible. Les films de George Romero lui inspirent différents scénarii de comics basés sur des histoires de zombies, dont The Walking Dead. Il puise dans ses souvenirs de jeunesse pour le scénario de sa série Invincible. Les aventures de ces superhéros adolescents sont un immense succès et deviennent l’un des fleurons de l’éditeur Image Comics.
    Texte et photo © Delcourt
    Site de l'auteur -

     

    Charlie Adlard

     Né en 1966 à Shrewsbury (Angleterre), Charlie Adlard part dans le Kent pour étudier aux Beaux-Arts de Maidstone. Après un bref passage à Londres pour devenir une rock star, il rentre chez lui pour se remettre au dessin, domaine dans lequel il sera très vite remarqué. Il dessine pour de nombreux éditeurs : Mars Attack et X-Files chez Topps, X-Men Hellfire Club, Storms et Muties chez Marvel, Batman/Scarface, Green Arrow/Lantern, Batman and Superman chez DC, The Walking Dead chez Image,… En janvier 2009, c’est aux Éditions Soleil que paraît sa première collaboration avec un scénariste français, Mathieu Missoffe, en dessinant le cinquième one shot de la collection «Terres Secrètes», Corpus hermeticum : Le Souffle du Wendigo.
    Texte et photo © Soleil 
    site du dessinateur -

     

    quatrieme de couverture

      LE MONDE TEL QUE NOUS LE CONNAISSONS
    A DISPARU.
    DEFINITIVEMENT 

    À l a suite du traumatisme de la mort de Glenn, plus rien ne sera jamais comme avant.  Rick semble accepter sa soumission à Negan, tandis que Carl échappe à la surveillance de son père et se rend chez les Sauveurs, sur les traces de leur leader... Cette transition marque un véritable renouveau dans la série Walking Dead. Son créateur continue à faire avancer son récit en nous surprenant à chaque nouveau rebondissement. Mais depuis le début de la saga, les fans ont appris à ne jamais se fier aux apparences...

     Œuvre fondatrice du genre en bande dessinée, Walking Dead s'impose par sa qualité d'écriture et son attention portée aux relations entre les personnages de cette incroyable aventure humaine. En effet, au-delà des scènes où apparaît la menace des morts-vivants, les auteurs nous entraînent dans un récit où la survie est l'affaire de tous les instants, et où la moindre erreur peut s'avérer fatale...

    avis personnel

     Et au cas où tu ne l'aurais pas remarqué... Je viens de te fourrer ma queue au fond de la gorge... Et tu m'as dit merci.
    (Negan à Rick, page 28)

    Rick est obligé de mettre Andrea dans la confidence de son plan pour ne pas la perdre, mais quand Negan vient chercher le premier approvisionnement, certains membres de la communauté tentent de s'opposer au racket,  choqués en outre de voir Rick se laisser humilier.

    Ce tome-là est presque essentiellement centré sur Carl, qui, déçu de la passivité de son père, décide de venger la mort de Glenn. On pénètre donc en sa compagnie dans l'antre de Negan où les gens  de ce dernier s'agenouillent devant lui pour le saluer, et où le tyran possède un harem.

    Évidemment, le lecteur, durant cette visite forcée, se sent tout le temps sur le fil du rasoir vu la personnalité imprévisible et psychopathe de Negan, et ne cesse de craindre pour la vie du jeune garçon. Mais contre toute-attente, Negan semble éprouver de l'affection pour le gosse, impressionné par  "[sa] dégaine de tuerie" (page 62) et son courage ("Tu as de la lave en fusion dans les couilles", avait-il déjà remarqué lors de son passage à Alexandria, page 23).
    On en apprend plus sur l'organisation et le fonctionnement de la communauté des Sauveurs, soumis à un chef complètement mégalomane vivant comme un seigneur féodal et utilisant la terreur pour obtenir une totale obéissance. Sa folie diffère cependant de celle du Gouverneur en ce sens qu'il n'hésite pas, contrairement à Philipp, à humilier ses hommes ni à les mutiler.

    On apprend également dans quelles circonstances Dwight a été défiguré et le but poursuivi par son chef : "ramener la civilisation en ce bas monde" (page 69), but en tous points identique à celui de Rick, à la différence notable chez ce dernier que cet objectif n'est l'enjeu d'aucune pression ni chantage sur les siens.

     Bordel, je suis plutôt raisonnable, quand on coopère.
    (Negan, page 22)

    Bizarrement, cette phrase, prononcée par le psychopathe en début de tome comme une philosophie de vie, se vérifie en cours de lecture alors que tout laissait croire à une réaction sanglante de sa part... et c'est justement l'incertitude de ses réactions qui le rend si terrifiant !

    Du côté de la communauté de Rick, certains semblent remettre en cause sa capacité à les protéger, songeant même à reprendre une vie d'errance :

     Eric : Dis-moi... Tu te sens en sécurité, ici ? Après tout ça ?
    Aaron : Le seul endroit où je me sens en sécurité, c'est dans tes bras.
    Eric : Ah, merde... Viens là.
    (page 86)

    Mais l'objectif commun et ambitieux que Rick leur a trouvé maintient finalement la cohésion du groupe.
    De plus, le travail efficient d'Eugene sur la fabrication de balles appuie de façon inespérée le plan secret de Rick en lui donnant un avantage sur  les autres communautés, qui, elles, manquent de plus en plus de munitions.

    Pour conclure, malgré l'impression d'une mécanique assez répétitive, le lecteur se sent complètement happé par l'intrigue, qui mélange efficacement suspens et rebondissement.
    On se demande comment les nouvelles alliances vont se concrétiser, mais aussi quelles en seront les conséquences, que ce soit en terme de pertes ou de trahisons...

    Bilan de ce tome :
    Une demi-douzaine de morts du groupe de Negan

     Appréciation :

    note : 3 sur 5

     Mes autres avis sur la saga : tome 1 ♦ tome 2tome 3 ♦ tome 4 ♦ tome 5 ♦ tome 6tome 7tome 8tome 9 ♦ tome 10 ♦ tome 11 ♦ tome 12 ♦ tome 13 ♦ tome 14 ♦ tome 15tome 16 ♦ tome 17 ♦ tome 18 ♦

    extrait

     Lucille de Robert Kirkman & Charlie Adlard - Walking dead, tome 18   Lucille de Robert Kirkman & Charlie Adlard - Walking dead, tome 18

    divers

     
    Challenge Littérature de l'Imaginaire organisé par MarieJuliet (10/12)

     Logo Livraddict babelio

    « Rivers of Babylon de Peter Pišt'anekLe Chevalier de Pierre Pevel - Haut-Royaume, tome 1 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Février 2015 à 11:11
    Alison Mossharty
    Et bien tu vas me rattraper ! J'en suis restée au tome 19 (tu me fais penser qu'il faudrait que je continue pour savoir la suite =) )
    J'adore Carl dans ce tome-ci. Negan est un vrai psychopathe mais il apporte un renouveau ^^ Et du suspense ! C'est vrai qu'une mécanique se met en place mais j'aime toujours quand il y a l'apparition de nouveaux personnages (et de potentiels nouveaux psychopathes justement :D )
    2
    Dimanche 1er Mars 2015 à 09:59

    eh bien dis-toi que je t'ai déjà rattrapée... même si c'est en trichant ! car j'avais réservé les tomes 19 & 20 à ma médiathèque, le 20 est rentré en premier et comme je suis en 2è posiition pour la réservation du 19, j'ai donc lu le 20 en premier... oui, je sais, c'est débile mais j'ai pas pu m'en empêcher...sarcastiche

    pour en revenir à Carl, il m'a vraiment impressionnée dans ce tome-là... pas que moi, d'ailleurs, car Negan a été également bluffé (même s'il n'est pas très flatteur d'avoir les mêmes ressentis que ce taré !^^)
    oui, j'ai cru comprendre ton goût pour les psychopathes !! winktongue

    3
    Lundi 9 Mars 2015 à 14:21
    Toujours pas commencé cette saga ^^ je pense que je me tournerai vers la série en premier :)
    4
    Mardi 5 Mai 2015 à 12:05

    faites selon vos désirs, ma chère Missie... ^^ Concernant la série, j'ai bien aimé les 3 premières saisons, ensuite j'ai un peu plus de mal...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :