• Deuil & espoir de Robert Kirkman & Charlie Adlard - Walking dead, tome 15

    Deuil & espoir de Robert Kirkman & Charlie Adlard - Walking dead, tome 15

    fiche

      Scenario > Robert Kirkman
    Dessin > Charlie Adlard
    Trames et niveaux de gris > Cliff Rathburn
    Editeur > Delcourt
    Série > Walking Dead
    Genre > Comics, Horreur
    Date de parution > 2012 pour l'édition originale, 2012 pour la présente édition
    Titre original > We Find Ourselves
    Nombre de planches > 132
    Traduction > de l'américain par Edmond Tourriol

     auteur

    Robert Kirkman   
    Robert Kirkman est un jeune mais prolifique auteur. Il se fait connaître avec la série Battle Pope qu’il publie lui-même au sein de la structure éditoriale qu’il a créé, Funk-O-Tron. Il est repéré par Image Comics qui publie BRIT et Invincible. Les films de George Romero lui inspirent différents scénarii de comics basés sur des histoires de zombies, dont The Walking Dead. Il puise dans ses souvenirs de jeunesse pour le scénario de sa série Invincible. Les aventures de ces superhéros adolescents sont un immense succès et deviennent l’un des fleurons de l’éditeur Image Comics.
    Texte et photo © Delcourt
    Site de l'auteur -

     

    Charlie Adlard

     Né en 1966 à Shrewsbury (Angleterre), Charlie Adlard part dans le Kent pour étudier aux Beaux-Arts de Maidstone. Après un bref passage à Londres pour devenir une rock star, il rentre chez lui pour se remettre au dessin, domaine dans lequel il sera très vite remarqué. Il dessine pour de nombreux éditeurs : Mars Attack et X-Files chez Topps, X-Men Hellfire Club, Storms et Muties chez Marvel, Batman/Scarface, Green Arrow/Lantern, Batman and Superman chez DC, The Walking Dead chez Image,… En janvier 2009, c’est aux Éditions Soleil que paraît sa première collaboration avec un scénariste français, Mathieu Missoffe, en dessinant le cinquième one shot de la collection «Terres Secrètes», Corpus hermeticum : Le Souffle du Wendigo.
    Texte et photo © Soleil 
    site du dessinateur -

     

    quatrieme de couverture

      LE MONDE TEL QUE NOUS LE CONNAISSONS
    A DISPARU.
    DEFINITIVEMENT 

     Malgré l’horreur des récents événements, les rescapés parviennent à surmonter leur douleur et se concentrent déjà sur la reconstruction physique et psychologique de leur communauté. Andrea supervise l’enseignement du tir à l’ensemble des survivants, Abraham dirige l’équipe chargée de fortifier l’enceinte de la ville. Mais Rick est sans doute celui qui a le plus de mal à se remettre. Et pour cause…
    Les rescapés peuvent-ils toujours espérer un semblant de vie normale ? Les horreurs traversées auront-elles raison de leur lueur d'espoir ? Après les violences infligées à leurs personnages, Kirkman et Adlard testent leur capacité de résistance mentale...

     Œuvre fondatrice du genre en bande dessinée, Walking Dead s'impose par sa qualité d'écriture et son attention portée aux relations entre les personnages de cette incroyable aventure humaine. En effet, au-delà des scènes où apparaît la menace des morts-vivants, les auteurs nous entraînent dans un récit où la survie est l'affaire de tous les instants, et où la moindre erreur peut s'avérer fatale...

    avis personnel

     Après la boucherie du dernier tome, Kirkman fait redescendre la pression dans celui-ci... enfin pas totalement, mais vous comprendrez plus loin...^^

    Les survivants ont l'air plus motivés que jamais pour reconstruire et sécuriser leur quartier, chacun donnant des idées pour améliorer les défenses de la ville. Rick se (et leur) trouve un nouvel objectif, plus mobilisateur que celui de vivre au jour le jour :

    Jusqu'ici, on s'est contentés de survivre au jour le jour. Nous devons aller plus loin... Nous concentrer sur ce que nous voulons vraiment... Rétablir la civilisation. C'est notre objectif... Et aujourd'hui, nous avons fait les premiers pas dans cette direction.
    (Rick, page 24)

    Comme dans les tomes de transition précédents, l'accent est davantage mis sur la psychologie des personnages qui réagissent de manière différente au massacre récent : Rick a un accès de repentance par rapport à son rôle dans la mort de Jessie et de Ron et prend conscience que son mode de protection basé uniquement sur celle de ses proches n'est pas viable alors que le bien de chacun passe par le bien de la communauté toute entière, Carl simule une amnésie pour ne pas paraître faible aux yeux de son père, Rosita décide de quitter Abraham (eh oui, ce que l'on avait soupçonné à propos du grand costaud se vérifie : il trompe la bomba latina avec Holly), certains membres "historiques" de la communauté fomentent une rébellion contre Rick...

    On éprouve donc une impression de déjà-vu avec la contestation (pour la 3è fois !!) du leadership de Rick et les trahisons amoureuses. Je regrette d'ailleurs que cette conspiration soit expédiée aussi rapidement : à peine le temps d'être suggérée qu'elle est maîtrisée par Rick. J'aurais aimé que le suspens dure plus longtemps, et que l'on assiste aux conciliabules souterrains des mutins sur plusieurs séquences...

    Nicholas : Je... Je reprends nos terres.
    Rick : La communauté ? Tu vas la reprendre ? Et à qui ? À Andrea ? À Abraham ? À Michonne ? À Glenn ? À moi ? Est-ce que tu sais seulement à qui tu t'adresses, ducon ?
    (pages 114-115-116)

    Concernant le comportement d'Abe, je suis franchement déçue, non pas tant parce qu'il a trompé Rosita que parce qu'il a sur elle une opinion assez méprisante et cruelle. En outre, on a le sentiment que malgré le fait qu'il n'a jamais été amoureux d'elle, il a du mal à tourner la page (faut savoir ce que tu veux, coco !^^) :

    Aaron à Abraham à propos de Rositta : Qu'est-ce que ça veut dire ? Vous deux...
    Abraham : C'est fini.
    Aaron : Les boules.
    Eric : Quelles boules ?
    Aaron : Oh, arrête...
    Abraham : C'est bon. Aucune importance...
    Aaron : Tu mates son cul comme s'il était important. [regard noir d'Abraham] Hé, pardon... Je voulais pas. J'ai rien dit.
    (page 53)

    Pour conclure, malgré l'intérêt de ce tome (et surtout le baiser de fin tant attendu entre deux membres incontournables !), j'ai l'impression que la saga s'essouffle, et que certains mécanismes deviennent un peu répétitifs. Et quand on sait que Kirkman a déclaré que l'histoire n'aurait pas de fin, j'ai des doutes sur la constance de ma curiosité...
    J'espère en tout cas que la piste suggérant la trahison d'un des piliers de la bande à Rick ne se réalisera pas même si évidemment cela mettrait du piment à l'histoire.

    Et on finit sur une citation d'Abe... même s'il mériterait que je le boude :

    Abe : Je suis désolé de... Pardon.
    Rosita : Oh, mais ça change tout si tu es désolé. Connard.
    Abe : Attends. Je ne suis pas désolé de t'avoir trompée avec Holly. Je suis désolé de t'avoir blessée. Quand ma femme est morte... tu as été là pour moi. Je t'en suis reconnaissant. Pour un temps, tu as été... ce qu'il me fallait. Mais je me demandais tout le temps "Et si tu n'étais pas la dernière femme sur terre ?"Eh bien... tu ne l'es pas.
    (page 25)

    Bilan de ce tome :
    Aucun mort

     Appréciation :

    note : 3 sur 5

     Mes autres avis sur la saga : tome 1 ♦ tome 2tome 3 ♦ tome 4 ♦ tome 5 ♦ tome 6tome 7tome 8tome 9 ♦ tome 10 ♦ tome 11 ♦ tome 12 ♦ tome 13 ♦ tome 14 ♦  tome 15 ♦ tome 16 ♦  tome 17 ♦ tome 18

    extrait

    Deuil & espoir de Robert Kirkman & Charlie Adlard - Walking dead, tome 15   Deuil & espoir de Robert Kirkman & Charlie Adlard - Walking dead, tome 15

    divers

     
    Challenge Littérature de l'Imaginaire organisé par MarieJuliet (4/12)

     Logo Livraddict babelio

    « Le Roi transparent de Rosa MonteroUn vaste monde de Robert Kirkman & Charlie Adlard - Walking dead, tome 16 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 15:12
    Alison Mossharty

    Le personnage d'Abe est d'un romantisme à toute épreuve aussi ! 

    Ah oui, c'était un rapprochement attendu Andrea et Rick ? Perso ça m'avait déçu, je les vois pas du tout ensemble. Enfin, je fais avec mais bon, ce n'est pas non plus avec beaucoup de plaisir quoi ^^

    Je ne savais pas que Kirkman avait déclaré que cette histoire serait sans fin (ambitieux le petit...). J'avoue que je me pose des questions aussi. Même si je  trouve ça moins redondant que toi jusqu'au 19 (vu que j'en suis à là) je pensais qu'il y aurait une fin. J'ai toujours tendance à penser que les meilleurs histoires ceux sont celles qui ont une fin sinon je ne vois pas trop l'intérêt ...

    2
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 11:09

    @ Allie,
    ah ben oui, 2 badass ensemble, c'est le couple parfait, non ? wink2
    bon, j'étais de toute manière assez arrangeante, parce que j'attendais des relations amoureuses soit entre Rick et Andrea, soit entre Rick et Michonne... mais comme Michonne est exclusivement attirée par les blacks...sarcastic
    Moi aussi, je pense que toute histoire commencée doit connaître une fin... ou alors, il aurait fallu faire des tomes indépendants (cmme Tintin ou Astérix...)... Je pense que la lassitude finira par nous gagner tous... sauf s'il trouve un moyen de relancer vraiment l'histoire et non pas de répéter toujours le même schéma avec quelques variantes... mais bon, on verra bien...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :