• Mêlée à deux d'Angéla Morelli - 100% Sexy Rugby

     

    [Rendez-vous] Le premier mardi, chez Stephie c'est permis... #21

    informations techniques
    Auteur : Angéla Morelli
    Éditions : Harlequin
    Collection : HQN
    Parution : 2015
    Genre : Romance érotique, nouvelle
    Format : ePub
    Poids du fichier > 3,69 Mo (67 pages)

    résumé

     7 rugbymen. 15 jours. Une maison.

    Lorsqu’elle a quitté Paris pour s’installer à Montauban afin d’aider sa tante Mila à tenir une maison d’hôte, Eugénie espérait y trouver le calme. Le calme, le soleil, des champs de maïs à gogo et des légumes du potager 100 % bio. Et même si, avec ses piercings, ses T-shirts Gandalf et ses cheveux roses, Eugénie sait qu’elle a plus l’air d’une geekette que d’un chef trois étoiles, elle est une vraie mordue de cuisine. La maison d’hôte lui semble l’endroit rêvé pour exercer sa passion en toute tranquillité. Enfin ça, c’était avant que sa tante lui annonce un petit changement de programme. « Petit » comme sept armoires à glace. Car Mila a accepté de recevoir en catastrophe la moitié d’une équipe de rugby. Oui, oui, de RUGBY. En toute simplicité. Cerise sur la croustade ? Eugénie va devoir partager SA chambre avec l’un des musclors.

    auteur

    Angéla MorelliAngéla Morelli est née sur les rives verdoyantes de la Garonne, qu'elle a quittées il y a longtemps pour les brumes de la capitale. Professeur de Lettres le jour et traductrice la nuit (oui, c'est une super héroïne), elle est tombée dans la marmite de la romance en succombant, un soir d'inadvertance, au charme ténébreux de Joffrey de Peyrac. Quand elle a compris qu'elle n'épouserait jamais Rhett Butler, et en attendant de rencontrer enfin Ryan Gosling, elle a décidé d'écrire des romances dans lesquelles elle pourrait donner libre cours à son penchant pour les hommes intelligents et sexy. Elle se plaît dans le genre de la romance contemporaine urbaine dans laquelle humour et amour forment un cocktail détonant !

    blog de l'auteure -
    - sa Fanpage -

     

    première phrase

     "Une main chaude et puissante se pose sur ma cheville, me clouant au lit."

    Mon billet

    Après L'amour est dans le pré, c'est la deuxième romance que je lis de l'auteure. On y retrouve la même fraîcheur et la même légèreté, alliée à un humour irrésistible.
    Eugénie, que la présence du sublime Rodrigue rend excessivement maladroite, va se retrouver dans des situations de plus en plus gênantes, le summum étant atteint avec le lapin qu'elle tient à la main (sorti tout droit de son chapeau ? que nenni, plutôt du tiroir de sa table de chevet... si ma phrase vous intrigue, rendez-vous directement à la page 28 de la nouvelle...).
    J'ai adoré le sens de la réplique qui tue de Mister Beau Gosse et de la meilleure amie d'Eugénie, Kassy, qui s'ingénient chacun de leur côté à la pousser dans ses derniers retranchements pour qu'elle mette fin à "vingt-trois mois et dix-huit jours" d'abstinence (page 18).
    Bien que ce soit une nouvelle, j'ai beaucoup aimé qu'Angéla Morelli prenne le temps de planter le décor et le contexte, ce qui fait que l'on se sent vraiment immergés dans l'histoire. De même, j'ai apprécié sa manière d'esquisser le portrait de ses personnages, petite touche par petite touche, ce qui les rend vivants et attachants.
    Par contre, je trouve que le rapprochement entre les deux protagonistes se fait un peu trop rapidement mais la faute en revient au format étriqué de la nouvelle qui ne permet pas un développement satisfaisant.
    Par ailleurs, si j'ai aimé la personnalité de geekette de l'héroïne et ses jurons tolkiens, je dois avouer que je me suis sentie parfois larguée à côté de certaines références (à part L'Homme de Rio et Cabrel et Tolkien of course- comment ça, c'est parce que je suis vieille ?!?^^). Alors au fait, c'est qui ce Dean Winchester ?
    En tout cas, encore heureux que mon geek de fils est fan de The big bang theory, sinon je serais également passée à côté de "Bazinga !"...

    Pour conclure, une petite nouvelle très drôle avec une héroïne délicieusement spontanée et maladroite. Rodrigue (je suis fan de son prénom !!!) est spirituel à souhait, loin du cliché sur les sportifs ramollis du bulbe (je parle du bulbe de son hémisphère nord, hein, parce que celui de l'hémisphère sud est tout sauf mou...^^)

     

    stop ou encore ?

    note : 3 sur 5

    D'autres avis : Livraddict ♦ Babelio

    Rendez-vous : le premier mardi chez Stephie c'est permis...

     Ma 21ème participation au RV de Stephie.

    Challenge 100% Sexy Rugby

    Challenge 100% Sexy Rugby organisé par À l'abordage de la culture (1/7)

     

    Extrait

    J’ai pivoté, sex-toy en main. Rodrigue se tenait dans l’encadrement de la porte et mon cœur a manqué un battement en le voyant : il était aussi sublime que tout à l'heure. Son regard s'est posé sur le rabbit, que je n'avais pas lâché et que je brandissais comme une épée.
    - Hum. Intéressant votre... euh, a-t-il commenté en souriant à demi, une lueur moqueuse au fond des yeux.
    - Oh ! ça ? (J'ai baissé les yeux sur le rabbit comme si je le voyais pour la première fois.) C'est... c'est mon batteur à œufs, ai-je répondu avec une désinvolture feinte. Je l'ai cherché tout l'après-midi. Qui aurait cru que je l'aurais rangé dans ma chambre, hein ?
    J'ai fourré l'objet du délit dans mon sac de voyage en essayant d'avoir l'air digne, mais je sentais mes joues me brûler. Voilà qu'après m'avoir ramassée dans les tomates, Rodrigue me surprenait un gode à la main. Le 5 août était sûrement la fête des Eugénie, sainte patronne des humiliées.
    (page 28-29)

    « [Top Ten Tuesday] Les 10 meilleurs recueils de nouvelles (24)Un vrai Dieu du stade de David Lange - 100% Sexy Rugby »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Octobre 2015 à 22:20
    génial l'extrait choisi il donne bien le ton je trouve ;)
      • Samedi 24 Octobre 2015 à 13:11

        Oui, je n'ai pas pu m'empêcher de mettre cet extrait, c'est l'une des scènes qui m'a fait le plus rire... et le reste de la nouvelle est du même ton effectivement... wink2

    2
    Samedi 28 Novembre 2015 à 00:17
    Très drôle l'extrait, elle a un très mauvais karma cette héroïne, j'ai ri. J'ai bien envie de découvrir cette auteure je me souviens de ta chronique sur le cow-boy dans son autre roman ;)
      • Dimanche 29 Novembre 2015 à 20:56

        Oui, l'humour de l'auteure est irrésistible... D'ailleurs j'ai une autre nouvelle de l'auteure se déroulant au Québec qui m'attend dans ma liseuse... wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :