• Bestiarius, tome 1 de Masasumi Kakizaki

    Bestiarius, tome 1 de Masasumi Kakizaki

    Merci à

    Bestiarius, tome 1 de Masumi Kakizaki

    et aux éditions 

    Bestiarius, tome 1 de Masumi Kakizaki

    pour ce partenariat !

    fiche détaillée

    Scenario & dessin > Masasumi Kakizaki
    Editeur > Kazé
    Collection > Seinen
    Série > Bestiarius
    Genre > Manga fantasy
    Date de parution > 2013 pour l'édition originale, 2015 pour la présente édition
    Nombre de pages > 200
    Traduction > par Yohan Leclerc

    auteur
    (sources : Manga-news)

     Masasumi KakizakiMasasumi Kakizaki (柿崎正澄) est né le 18 mai 1978 à Mombetsu sur l'île de Hokkaidô.
    Il débute sa carrière de mangaka, en mars 2001 avec une histoire courte intitulée Two Tops.
    Peu de temps après il a droit à sa première série, X-Gene, qu'il illustre d'après un scénario d'action/SF de Kentarô Fumitsuki. Cette série en 3 tomes s'achève en 2002.
    En parallèle, il réalise également en septembre 2001 une deuxième histoire courte, Teppeki D.
    Il est engagé en 2002 sur le projet qui lui conférera sa notoriété : Rainbow, longue fresque en partie historique scénarisée par George Abe et qui vaut à ses deux auteurs le Prix Shôgakukan Catégorie Général en 2005.
    En 2008, la pause de Rainbow permet à l'auteur de concevoir Kansen Rettô, un manga de 7 chapitres pour lequel il conçoit seul le scénario (hors histoires courtes).
    Kakizaki s'essaie encore en 2010 à un autre style : le récit horrifique, avec Hideout, dont l'unique tome paraît en novembre 2010. Un récit où l'on retrouve l'ambiance sombre et les personnages tortueux qui ont déjà fait la réputation du mangaka.
    En France, le livre est sorti chez Ki-oon en octobre 2011.
    On retrouve ensuite l'auteur en février 2011 pour la prépublication dans le magazine Shônen Sunday d'un récit en deux parties, Tôjûshi / Bestialious, avant qu'il n'entame quelques mois plus tard Green Blood.
    Quelque temps après la fin de ce dernier, il reprend Bestialious pour lui offrir une suite.
    A ce jour, cette série compte un tome relié sorti en décembre 2013. Celui-ci regroupe le 1er épisode (le one-shot en 2 parties sorti en février 2011) et le 2ème épisode (4 chapitres).

    quatrième de couverture

    Ier siècle après Jésus-Christ, l’Empire romain est à son apogée et ses légions soumettent une à une les dernières contrées où monstres et humains vivent encore en paix. Criminels, innocents, orphelins, demi-humains, wyvernes... Tous constituent les rangs d’esclaves guerriers jetés dans l’arène et forcés de s’entretuer pour divertir l’empereur Domitien et les Romains avides de sang. Parmi ces combattants se trouvent des gladiateurs qui affrontent fauves et créatures légendaires : on les appelle les “Bestiarii”. Or, certains d’entre eux, comme Finn ou Zénon, ont été élevés aux côtés de ceux qui, aux yeux de Rome, ne sont que de simples bêtes, et ils comptent bien retourner leurs armes contre leurs geôliers... et même contre l’Empire tout entier !

    avis personnel

     Je devais être mal réveillée car lorsque j'ai postulé pour ce titre lors de la Masse critique de Babelio du 8 décembre, j'étais persuadée de choisir un manga se déroulant sous la Rome antique dans le milieu des gladiateurs. Effectivement, nous retrouvons bien dans cette BD des gladiateurs vivant au temps de l'empereur Domitien, mais pas que. Car, dans l'arène, ces bestiari combattent des créatures mythologiques ou fantastiques, comme les wyvernes, les orcs, les Manticores ou autres Minotaures.

    J'avoue que j'avais un peu peur d'être déstabilisée par ce mélange des genres mais il n'en fut rien, et j'ai littéralement dévoré ce manga qui fait coexister habilement figures historiques et monstres mythiques.

    L'auteur fait s'entrecroiser la destinée de deux enfants, orphelins humains capturés par les Romains au cours de leurs conquêtes et jetés dans l'enfer des arènes. Malgré leur situation précaire, ces enfants se sont trouvés une famille de substitution en la personne de ces créatures mythologiques, méprisées en raison de leur aspect monstrueux, et avec lesquelles ils vont tisser des liens de confiance,  d'amour filial et fraternel.  Mais les élites romaines, avides de combats spectaculaires, vont tenter d'utiliser certains secrets en leur possession pour les manipuler et les dresser les uns contre les autres. Les deux jeunes humains cèderont-ils à leur désir de vengeance ou de liberté ?  Ou bien leur attachement sera-t-il le plus fort ?

    Le développement de l'intrigue est peut-être un peu classique et prévisible mais n'en reste pas moins très efficace et passionnant. Les scènes, révélant la force des liens qui unissent les jeunes humains à leurs parents de substitution, sont très touchantes, les monstres n'étant pas ceux qui le paraissent le plus...

    En outre, l'histoire est servie par des dessins magnifiques, dont les détails sont extrêmement soignés et précis. Je déplore donc que les vignettes ne soient pas plus grande pour leur rendre davantage honneur.

    Une très belle découverte donc, et je lirai la suite avec beaucoup de plaisir...

    Je remercie les éditions Kazé ainsi que Babelio pour ce partenariat !

    Appréciation :

    note : 4 sur 5

    extrait

     

    Bestiarius, tome 1 de Masasumi Kakizaki

    divers

    Challenge organisé par Iluze (1/12)

    La pourpre et l'or - Murena T1 - de Dufaux et Delaby

    Ce billet est ma 20è participation au challenge de Soukee.

     

    Bestiarius, tome 1 de Masumi Kakizaki

    babelio

     Logo Livraddict

     

    « [Top Ten Tuesday] Les 10 romans à lire avant de mourir (27)Strawberry Fields de Link »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 18 Février 2016 à 11:10
    Les dessins sont vraiment sympa en effet, c'est drôle de voir que les mangas traitant l'univers Rome Antique commence à avoir du succès :D
      • Vendredi 26 Février 2016 à 21:03

        N'étant pas du tout  connaisseuse de l'univers des manga, je te fais entière confiance sur le sujet...wink2

        Mais en tout ça arrange bien mes goûts !!

    2
    Vendredi 26 Février 2016 à 21:41

    Il y a thermae Roma par exemple :D

      • Vendredi 26 Février 2016 à 21:54

        Ah ben je ne savais pas que c'était un manga !!! happy Merci pour l'info

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :