• Alternative rock (Collectif)

    Alternative rock de Collectif

    Merci à

    babelio

    et aux éditions

    Le juste milieu d'Annabel Lyon

    pour ce partenariat !

    Fiche détaillée

    Auteur > Stephen Baxter, Gardner Dozois, Jack Dann, Michael Swanwick, Walter Jon Williams, Michael Moorcock
    Editeur > Folio
    Collection > SF
    Genre > nouvelle, science-fiction
    Date de parution > 1998 / 1981 / 1994 / 1992 pour les parutions initiales, 2014 pour la présente édition
    Titre original > The Twelfth Album / Touring / Red Elvis / A Dead Singer / Snodgrass
    Nombre de pages > 200
    Traduction > de l'américain par Jean-Pierre Pugi

    quatrieme de couverture

    Dans les entrailles d'un paquebot transformé en palace, deux hommes pleurent la mort d'un de leurs amis en écoutant le douzième album des Beatles... qui n'a jamais existé.
    À l'atterrissage de son avion, Buddy Holly ne sait pas qu'il va participer au plus grand concert de sa vie.
    Elvis le rouge restera dans les mémoires comme l'un des plus grands chanteurs de rock et l'un des syndicalistes les plus charismatiques.
    Revenu d'entre les morts, Jimi Hendrix se paye une dernière virée avec un de ses roadies.
    Difficile de trouver un boulot quand on s'appelle John Lennon et qu'on a quitté un groupe qui a, par la suite, connu un certain succès : les Beatles.

    Stephen Baxter, Gardner Dozois, Jack Dann, Michael Swanwick, Walter Jon Williams, Michael Moorcock et Ian R. MacLeod nous offrent cinq nouvelles où le rock'n'roll est roi, cinq textes mettant en scène des icônes de la musique du XXe siècle, cinq alternatives à notre triste réalité.

    première phrase

    "Dans les profondeurs d'un transatlantique qui ne regagnerait jamais le large - et affligés par la perte de notre ami Sick Note -, nous nous étions, Lightoller et moi, rendus dans les bains turcs à l'abandon pour nous asseoir en tailleur sur un tapis et écouter John Lennon."

    avis personnel

     Avec ce recueil de 5 nouvelles, Folio rend un hommage au rock'n'roll, et plus particulièrement à 5 figures mythiques, qui sont ressuscitées le temps d'une ou deux nouvelles : Buddy Holly, Elvis Presley, Janis Joplin, Jimi Hendrix & John Lennon...

    Nous assistons à la rencontre post-mortem entre Buddy Holly, Janis Joplin & Elvis Presley qui donnent une dernière représentation avant de disparaître, à la virée post-mortem de Jimi Hendrix, décrit comme un prophète halluciné, dans le nord de l'Angleterre, à l'histoire de Presley réécrite à travers le prisme social et anarchiste, à la vie de raté de John Lennon qui a quitté les Beattles avant le succès et qui voue à ses anciens membres une rancune aigrement tenace, à l'écoute du dernier album des Beattles fantasmé car inexistant...

    Bref, ces nouvelles mélangent la musique et le fantastique dans des délires assez jubilatoires. Certaines chutes d'ailleurs sont vraiment surprenantes.

    Par contre, ce recueil ne s'adresse pas aux néophytes, on ne peut pas se contenter d'aimer simplement les stars mises en scène mais il faut en être de véritables fans sinon la plupart des références ou clins d'oeil ne peuvent que paraître abscons et le lecteur risque de passer à côté du sel de certaines situations, d'autant plus que l'édition comporte trop peu de notes explicatives, que ce soit à propos de la biographie des protagonistes, de leur discographie ou de certaines expressions typiquement anglo-saxonnes...
    De plus, sur ces 5 nouvelles, Elvis et les Beattles font l'objet de deux histoires, j'aurais préféré que d'autres mythes du rock'n'roll soient abordés comme Jim Morrison ou Les Rolling Stones ou Led Zep. Mais bon, j'avoue que c'est une appréciation toute personnelle, car la lecture de ce recueil fut vraiment très plaisante, voire déconcertante mais dans le bon sens du terme !

    Je remercie Babelio et les éditions Folio pour ce partenariat !

    Appréciation :

    note : 3 sur 5

    extrait

      Il se produisait une autre ruée de musiciens et de roadies. Buddy ressortit de la cabine en lorgnant à regret le téléphone et entra en collision avec une petite femme en manteau de vison. «Oups !» fit-elle avant de se pencher pour exercer une pression sur son bras, afin de lui indiquer qu'elle ne lui tenait pas rigueur de l'incident. Elle leva vers lui un visage expressif et souriant de garçon manqué.
    « Eh, mec ! fit-elle avec animation. J'adore ton neud pap et tes lunettes...! Seigneur, on croirait Buddy Holly !
    - On me l'a déjà dit», fit-il, ironique.
    page 40

    divers

    Challenge "50 états 50 billets" organisé par Sofynet
    Ma 8ème participation au challenge de Sofynet - nuitée à Moorhead dans le Minnesota

    Le juste milieu d'Annabel Lyon

    babelio

     

    Logo Livraddict

    auteur

    Stephen BaxterStephen Baxter, né le 13 novembre 1957 à Liverpool, est un écrivain britannique de science-fiction.
    Il reçoit une formation scientifique à l'université de Cambridge et de Southampton. Professeur de mathématiques, de physique et d’informatique, il se porte candidat en 1991 pour participer à une mission dans la station spatiale russe Mir mais sera éliminé lors des tests de sélection.
    Il se consacre à l’écriture à plein temps depuis 1995.
    Auteur très prolifique (plus de 30 romans et 160 nouvelles à ce jour), il écrit de la hard science-fiction pointilleuse, basée sur des découvertes technologiques et scientifiques solidement attestées. La conquête spatiale et les défis technologiques, politiques et humains qu’elle pose fait partie de ses thèmes de prédilection (Titan, Voyage, Poussière de Lune). Il se situe dans un futur récent, voire revisite le passé pour recomposer l’histoire de la conquête spatiale. Il ne néglige pas pour autant le traitement de ses personnages et cultive un sens aigu de l’intrigue. Une partie de son œuvre, inédite en français, le cycle des « Xeelees », space opera comptant quatre romans et un recueil de nouvelles, est en cours de traduction aux éditions Le Bélial'.

    Gardner Dozois, né le 23 juillet 1947 à Salem dans le Massachusetts, est un auteur américain de science-fiction. Il a été Gardner Dozoisrédacteur en chef du magazine Asimov's Science Fiction de 1984 à 2004.
    Écrivain délicat au style personnel et spécialiste de la nouvelle, il a remporté le prix Nebula de la meilleure nouvelle courte à deux occasions : pour Apaisement (The Peacemaker) en 1983 et pour Enfant du matin (Morning Child) en 1984. Ses nouvelles sont rassemblées dans The Visible Man (1977), Geodesic Dreams, Slow Dancing through Time (1990) et Strange Days (2001). Il a également écrit un roman en solo, L'Étrangère (Strangers) (1978), et en collaboration avec George Alec Effinger, Nightmare Blue (1977).
    Il a remporté treize prix Hugo comme meilleur rédacteur en chef de magazine professionnel.
    C’est également un anthologiste réputé. Après avoir quitté le magazine Asimov's Science Fiction, il publie The Year's Best Science Fiction, anthologie annuelle créée en 1984. Il a aussi publié d’autres anthologies à thèmes : Cats, Dinosaurs, Seaserpents, Hackers. Son compère Michael Swanwick a publié en 2001 Being Gardner Dozois, un livre-interview de Dozois portant sur son œuvre.

     Jack DannJack Dann, né le 15 février 1945 à Johnson City dans l'État de New York, est un écrivain américain de science-fiction, de fantasy et d'horreur ainsi qu'un éditeur connu pour ses nombreuses anthologies en collaboration avec Gardner R. Dozois. Vivant en Australie depuis 1994, il a commencé à publier au tout début des années 1970.
    Récompenses :
    Prix Nebula > Meilleur roman court 1996 pour Da Vinci Rising
    Prix World Fantasy > Prix World Fantasy de la meilleure anthologie 1999 pour Dreaming Down-Under
    Prix Aureali > Meilleur roman de fantasy 1996 pour The Memory Cathedral & Meilleure nouvelle de science-fiction 1998 pour Niagara Falling (coécrite avec sa femme Janeen Webb)

     

    Michael Swanwick, né le 18 novembre 1950 à Schenectady, dans l'État de New York, est un écrivain américain de science-Michael Swanwickfiction. Résidant à Philadelphie, Pennsylvanie, il commence à publier au début des années 1980.
    Si Stations des profondeurs a remporté le prix Nebula du meilleur roman, c'est surtout pour ses œuvres plus courtes que Swanwick sera récompensé par la critique. On pourra citer Le Bord du monde récompensé par le prix Theodore Sturgeon en 1989, Radio waves qui remporte le prix World Fantasy du meilleur roman court en 1996, et ses cinq prix Hugo pour Le Pouls brutal de la machine (1999), Scherzo avec tyrannosaure (2000), Tout sauf un chien (2002), Vie lente (2003) et Legions in Time (2004).
    Il a également coécrit un certain nombre de nouvelles avec d'autres auteurs tels William Gibson (Duel aérien), Gardner R. Dozois (Les Dieux de Mars, Temps de neige) ou Jack Dann (Les Dieux de Mars, En tournée).
    Swanwick a également publié sur la science-fiction elle-même. Ses deux essais The User's Guide to the Postmoderns (1986) et In the Tradition… (1994) se penchent respectivement sur la situation de la science-fiction et de la fantasy.

    Walter Jon Williams

    Walter Jon Williams, né à Duluth, Minnesota le 15 octobre 1953 est un écrivain américain.
    Il a étudié à l'université du Nouveau-Mexique. Il vit actuellement près d'Albuquerque.
    À l'origine écrivain de romans maritimes, il s'est ensuite consacré à la science-fiction (voire au cyberpunk). Walter Jon Williams a exploré différents styles, de l'humour au roman historique en passant par le thriller.
    On lui doit ainsi comme ouvrages la série "Câblé", "Plasma"ou encore "Star Wars", des romans isolés tels que Le Coup du cavalier, Sept jours pour expier, Aristoï , Avaleur de mondes ,...

     

     

    Michael John Moorcock, né le 18 décembre 1939 à Mitcham, près de Londres, est un écrivain britannique, auteur de Michael Moorcocknombreux romans fantastiques et de science-fiction.
    Il est un grand amateur de Edgar Rice Burroughs, ce qui le conduit en 1957 à devenir rédacteur en chef de la revue Tarzan Adventures ; il n'a que dix-huit ans. Il y publie ses premières nouvelles en 1957-1958, autour du héros Sojan, puis une série de romans pastichant Burroughs, le Cycle du guerrier de Mars, au début des années 1960. Vers la même période, il crée son héros le plus fameux, Elric de Melniboné (le premier recueil de nouvelles d'Elric, The Stealer of Souls, paraît en 1963), sur lequel il ne cessera de revenir au cours de sa carrière. En 1962, il épouse Hilary Bailey. Ils ont deux filles, Katherine (1963) et Sophie (1964), puis en 1971, un fils, Max.
    Moorcock devient directeur de la revue New Worlds en mai 1964 et le restera jusqu'en avril 1968. Il sera alors rejoint a la direction par James Sallis, puis en février 1969 par Charles Platt . Un mois plus tard, James Sallis quitte la direction, et en avril c'est au tour de Moorcock de quitter la revue. Il reviendra en directeur unique pour les mois de septembre et octobre 1969. Durant son passage à la tête de New Worlds, la revue publie de nombreux jeunes auteurs (Roger Zelazny, Norman Spinrad, Gene Wolfe, John Brunner) dont les innovations sont mal vues par les lecteurs de science-fiction. New Worlds accumule de lourdes dettes qui obligent Michael Moorcock à écrire de nombreux romans alimentaires.
    L'auteur a également, à diverses reprises, collaboré avec le groupe Hawkwind.

    Ian R. MacLeodIan R. MacLeod est un auteur de romans de science-fiction, d'origine écossaise, né en 1956 à Solihull, une petite ville du centre de l'Angleterre proche de Birmingham.
    Dans les années 1990, il est l'auteur de nombreuses nouvelles qui sont publiées dans les revues de science-fiction anglo-saxonnes. Certaines de ces nouvelles ont été citées ou ont décroché des prix littéraires.
    Il a écrit, à ce jour, quatre romans, dont deux ont été publiés en France. Il semble avoir un intérêt particulier pour l'uchronie, procédé que l'on retrouve dans Les Îles du soleil, L'Âge des lumières et The House of Storm. Les deux derniers, qui ont pour cadre une Angleterre victorienne alternative dominée par une substance magique, l'éther, peuvent être également rapprochés du genre steampunk et de la fantasy.
    Ian R. MacLeod vit aujourd'hui à Bewdley dans le Worcestershire.

    « Imeni ou la résurrection d'Osiris d'Isabelle Dethan - Sur les terres d'Horus, tome 8Le Félin géant de J.H. Rosny aîné - Roman des âges farouches »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Ollie
    Jeudi 22 Mai 2014 à 18:48
    J'avais postulé sans succès à la masse critique et ton article me donne encore plus envie de lire ce bouquin *-*
    2
    Vendredi 23 Mai 2014 à 20:00
    Bon je passe mon tour alors, je suis néophyte concernant ces artistes, même si j'en apprécie certains!;)
    3
    Dimanche 25 Mai 2014 à 22:06
    sofynet
    Hop, billet ajouté ! (je ne lis pas la critique, je le commence demain ;) )
    4
    Lundi 26 Mai 2014 à 14:08

    @ Ollie,
    c'est dommage pour la masse critique, pour ma part, ce livre ne faisait pas parti de mes préférés parmi ceux que j'avais sélectionnés... en tout cas, j'espère qu'il te plaira si tu le lis un jour...smile

    @Missie,
    Remarque, je n'avais moi-même que des connaissances superficielles sur eux...sarcastic

    @Sofynet,
    je te souhaite alors une excellente lecture et je lirai ton avis avec grand plaisir...^^

    5
    Mardi 27 Mai 2014 à 09:08
    Alison Mossharty
    Ca a l'air sympa mais je ne sais pas si je comprendrais toutes les références (j'avoue que je suis plus grunge perso donc... ) Même si je connais (et aime beaucoup) certains artistes cités (genre Janis Joplin, j'adore cette fille et Elvis Presley les chansons du début de sa carrière me plaisent vraiment mais moins vers la fin ^^)
    6
    Samedi 31 Mai 2014 à 12:09

    Superbe chronique! J'ai postulé pour recevoir ce livre avec Livraddict (on croise les doigts!). A voir si je peux saisir toutes les références...

    7
    Samedi 31 Mai 2014 à 21:25

    @Alison,
    je suis sûre que je suis moi-même passée à côté de certaines... ;) comme toi j'adore Janis et j'ai beaucoup aimé la nouvelle où elle apparaît ! bon, à quand un recueil de nouvelles sur le grunge alors ?!? winktongue

    @ AnGee,
    merci beaucoup ! j'espère que tu seras sélectionnée... ce qui me donnera l'immense plaisir de lire ta chronique et de comparer les références qui nous auront sauté l'oeil... bon WE à toi ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :