• "Un mois, un thème" : janvier et la musique #30

    Fantaisie

    Gérard de Nerval

    Il est un air pour qui je donnerais
    Tout Rossini, tout Mozart et tout Weber,
    Un air très-vieux, languissant et funèbre,
    Qui pour moi seul a des charmes secrets.

    Or, chaque fois que je viens à l'entendre,
    De deux cents ans mon âme rajeunit :
    C'est sous Louis treize; et je crois voir s'étendre
    Un coteau vert, que le couchant jaunit,

    Puis un château de brique à coins de pierre,
    Aux vitraux teints de rougeâtres couleurs,
    Ceint de grands parcs, avec une rivière
    Baignant ses pieds, qui coule entre des fleurs ;

    Puis une dame, à sa haute fenêtre,
    Blonde aux yeux noirs, en ses habits anciens,
    Que dans une autre existence peut-être,
    J'ai déjà vue... et dont je me souviens !

    Gérard de Nerval, Odelettes (1853)

    Je suis tombée amoureuse de ce poème dès l'instant où je l'ai lu. Je ne sais pas, il provoque chez moi plein de sensations, mêlant mélodie et onirisme...
    Ce sont les sensations que l'on peut éprouver en écoutant de la musique qui nous conduit parfois vers la rêverie.

    Et je trouve que ce poème retransmet à merveille cet étrange état où notre esprit navigue entre deux rives !

     

    "Un mois, un thème" : décembre et la neige # 10

    « La 99ème page du mardi 29 janvier...La 99ème page... du mardi 5 février 2013 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mlle Globe Lectrice
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 07:24
    Magnifique je vais le noter dans un coin de ma tête celui la !!!
    2
    Parthenia Profil de Parthenia
    Mardi 5 Février 2013 à 10:10

    Merci Mlle Globe Lectrice, ravie que ce poème t'ait touchée !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :