• Les Lumières du bayou d'Anne Rossi - Les Yeux de tempête, épisode 2

    Les Lumières du Bayou d'Anne Rossi - Les Yeux de tempête, épisode 2

    Fiche détaillée

    Auteur > Anne Rossi
    Editeur > Laska
    Genre > romance historique M/M, nouvelle
    Date de parution > 2014
    Format > ePub
    Poids du fichier > 2,66 Mo (40 pages)

    auteur
    (sources : éditions Laska)

    Anne Rossi  

     
    Anne Rossi est née entre lac et montagne, l’année où Supertramp chantait Dreamer. Elle est restée toute sa vie une rêveuse, convaincue que les plus beaux voyages s’effectuaient entre les pages d’un livre. Grande lectrice en français, anglais et espagnol, c’est dans sa langue maternelle qu’elle écrit.   
    Retrouvez les mondes imaginaires d’Anne Rossi sur son blog.

     

    quatrieme de couverture

    Ioen a quitté un poste enviable de capitaine de navire pour suivre Guillaume dans le Nouveau Monde. Hélas, La Nouvelle-Orléans n’est pas le paradis escompté, mais un repaire de trafiquants et de magouilleurs. Désespérant de trouver un emploi honnête, Ioen accepte de guerre lasse de mener une cargaison secrète, de nuit, à travers le bayou.

    Au contraire de son compagnon, Guillaume s’épanouit à La Nouvelle-Orléans. Cependant, depuis quelques jours, des rumeurs annoncent des troubles dans la ville… Entre la proposition de son ami indien de passer quelque temps au vert, et Ioen qui s’obstine à honorer son engagement, Guillaume doit faire un choix, et vite !

    première phrase

    "Ioen tourna le dos à la Place d'Armes noire de monde."

    avis personnel

    Nous avions laissé Guillaume et Ioen à Fort Royal, où le beau capitaine corsaire s'était finalement décidé à abandonner ses rêves de carrière par amour pour le jeune homme.
    Nous les retrouvons 3 mois plus tard à La Nouvelle-Orléans dont l'ambiance délétère semble déteindre sur leurs relations amoureuses. Ioen et Guillaume ne s'entendent plus qu'au lit, frustrés de ne pas se sentir compris par l'autre. Ioen, profondément honnête, ne trouve pas à employer ses compétences dans une mission qui ne serait pas illégale, et Guillaume, de son côté, supporte de plus en plus mal les reproches muets de son amant sur sa manière insouciante de vivre, quand il triche au jeu ou utilise ses charmes afin d'obtenir des réductions sur leurs dépenses.
    Si bien que lors d'une énième dispute, les deux amants décident de se séparer momentanément !
     
    J'ai pris beaucoup de plaisir à  retrouver nos deux héros. Cet épisode met davantage l'accent sur leurs relations de couple, sur leurs difficultés à vivre ensemble et à accepter leurs deux natures si différentes.
    Si Ioen apparaît toujours aussi parfait à mes yeux (mais peut-être ne suis-je pas très objective !^^), Guillaume m'a parfois tapé sur les nerfs avec son égoïsme et sa frivolité... En tout cas, leurs sentiments respectifs sont bien rendus.
    L'auteure nous offre en outre un tableau exotique très immersif de la Nouvelle-Orléans à ses balbutiements, et retranscrit à merveille son atmosphère moite et interlope.
    Par contre, j'ai moins été convaincue par le passage de la course-poursuite de Guillaume avec son sloop, qui a peut-être manqué de développement pour paraître plus crédible ; je regrette également que la fin arrive aussi abruptement, nous laissant sur notre faim.

    Pour conclure, de délicieuses retrouvailles avec Guillaume et Ioen qui me donnent envie de connaître la suite, malgré une fin un peu expéditive et quelques facilités narratives...

    Appréciation :

    note : 3 sur 5

    Mes autres billets sur la saga : épisode 1

    extrait

    Ioen répéta lentement le nom. Il n’avait fait qu’entrevoir le métis deux ou trois fois. Un homme jeune aux allures d’aventurier. Un sentiment de malaise lui tordit l’estomac. Et si… ? Il n’avait jamais été doué pour deviner qui partageait ou pas ses préférences, une des raisons pour lesquelles il avait toujours privilégié les partenaires tarifés. Guillaume était plus intuitif. Il lui avait plusieurs fois parlé de l’ami qui l’aidait à comprendre les dessous de La Nouvelle-Orléans. Aurait-il dû se méfier ?   
    « Oui, poursuivit Guillaume, inconscient de son trouble. Il part se ravitailler dans le haut pays. Je me disais que ça nous ferait du bien de changer d’air.   
    — Pour celui du haut pays ? Il n’y a que des sauvages et des moustiques, là-bas !   
    — Mais tu n’es jamais content, à la fin ! »   
    L’explosion fit vibrer les murs. Ioen posa ses mains à plat sur le lit. Il ne voulait pas partir dans le haut pays, loin de la mer. Ni se disputer continuellement avec Guillaume. Ce n’était pas ce qu’il avait envisagé lorsqu’il l’avait rejoint, à Fort-Royal. En fait, il n’avait pas réfléchi, alors. Il avait agi sur un coup de tête, le seul et unique de sa carrière. On voyait où ça l’avait mené.   
    « Écoute, commença-t-il, avec l’impression de creuser sa propre tombe. Nous avons manifestement des objectifs différents, dans l’immédiat. Peut-être devrions-nous… suivre chacun notre chemin. Cela nous permettrait de… de prendre du recul.   
    — Du recul, laissa tomber Guillaume, méprisant. C’est bon pour les lâches. Moi, j’avance. Avec ou sans toi. »   
    Comme à Fort-Royal… Guillaume était parti sans se retourner. Sûr de ses choix. C’était lui, Ioen, qui lui avait couru après. Et même maintenant, il ne parvenait pas à se dire qu’il avait fait une erreur. Ni à prononcer des mots définitifs.
    (page 21-22)

    divers

     

     Rendez-vous : le premier mardi chez Stephie c'est permis...

     Ma 15ème participation au RV de Stephie.

    Logo Livraddict

    babelio

    « Livra'deux pour pal'Addict # février-mars-avril 2015[Top Ten Tuesday] Les 10 livres que vous n'avez pas réussi à poser une fois commencés (17) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Mars 2015 à 12:24
    Tu es sous le charme mais j'avoue que je ne suis pas vraiment bon public pour ce genre de romance.
    2
    Mardi 3 Mars 2015 à 13:26
    Marion
    Un univers qui pourrait bien me plaire ! Je note !
    3
    Mardi 3 Mars 2015 à 23:24
    Je ne suis pas certaine d'avoir envie de ce genre de romance. Ca ne me semble pas assez épicé, hi hi hi
    4
    Mercredi 4 Mars 2015 à 10:57
    noukette
    Pas pour moi non plus... mais je comprends qu'on puisse aimer ;-)
    5
    Mercredi 4 Mars 2015 à 18:33

    @Jérôme, Stephie, Noukette,
    que voulez-vous ? dès que je lis "corsaire", "catogan", " le visage bruni par la vie au grand air", ça me met en transe !! winktonguehe

    @Marion,
    ah, enfin une compagne d'aventure... j'espère que tu n'as pas le mal de mer ?... wink2^^

    6
    Lundi 9 Mars 2015 à 14:35
    Ça c'est une lecture qui me tente beaucoup, tu m'avais déjà donné envie de le lire avec la chronique du premier volume mais ton avis ne fait que confirmer cela ^^
    7
    Mardi 5 Mai 2015 à 11:56

    par contre, je trouve cet épisode un chouïa en dessous du précédent...
    et devine quoi, j'ai les épisodes 3 et 4 dans ma liseuse...sarcastic

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :