• Les Yeux de tempête d'Anne Rossi - Les Yeux de tempête, épisode 1

    Les Yeux de tempête d'Anne Rossi - Les Yeux de tempête, tome 1

    Fiche détaillée

    Auteur > Anne Rossi
    Editeur > Laska
    Genre > romance historique M/M, nouvelle
    Date de parution > 2013
    Format > ePub
    Poids du fichier > 2,68 Mo (35 pages)

    auteur
    (sources : éditions Laska)

    Anne Rossi  

     
    Anne Rossi est née entre lac et montagne, l’année où Supertramp chantait Dreamer. Elle est restée toute sa vie une rêveuse, convaincue que les plus beaux voyages s’effectuaient entre les pages d’un livre. Grande lectrice en français, anglais et espagnol, c’est dans sa langue maternelle qu’elle écrit.   
    Retrouvez les mondes imaginaires d’Anne Rossi sur son blog.

     

    quatrieme de couverture

    Ioen Le Hir, corsaire de son état et capitaine de la Salicorne, doit prendre à bord le fils de son armateur. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’idée de jouer les gouvernantes ne l’enchante guère ! Mais il n’avait pas imaginé le pire : que son irritation se change en trouble lorsqu’il découvre le jeune homme blond en question…

    Contraint d’embarquer dans une expédition censée « faire de lui un homme », Guillaume Guyader ne se trouve cependant pas à plaindre. Au moins, prendre le large lui permettra d’oublier le destin tout tracé qui l’attend sur la terre ferme, ainsi que le secret qui le pousse à fuir. Quoique… rien n’est moins sûr depuis qu’il a croisé la tempête dans les yeux de son nouveau capitaine.

    première phrase

    "Accoudé au bastingage de sa bien-aimée Salicorne, Ioen Le Hir contemplait avec une impatience croissante le port grouillant d’activité de Saint-Malo."

    avis personnel

     Comme je l'ai avoué il y a peu, depuis toute petite, j'adore les histoires de pirates et de corsaires se déroulant dans les Caraïbes au XVIIè siècle ! Même que j'ai traînant dans mon appartement plein de romans, d'essais, de films qui traitent de ce sujet...
    Si bien qu'hier soir, lorsque je me suis rendu compte que je n'avais rien lu pour mon rendez-vous mensuel avec Stephie. et que j'allais devoir me désister pour la deuxième fois consécutive, je me suis exclamée avec une horreur mêlée de panique : "que le grand cric me croque et me fasse avaler ma barbe !"
    Mais je me suis vite rassérénée en me souvenant que j'avais dans ma liseuse une nouvelle traitant de beaux corsaires et du vent du grand large...
    Franchement c'eût été dommage de passer à côté de ce double plaisir !
    Et quand je parle double plaisir , je ne vous mens pas, puisque l'histoire s'attache aux aventures maritimes (et amoureuses) d'un capitaine corsaire, "grand, large d’épaules, le visage bruni par la vie au grand air" et du fils de l'armateur, contraint par son père de participer à cette expédition afin d'être guéri de certaines pratiques fort mal vues à l'époque...

    Cette nouvelle sans prétention a joué son rôle à merveille : celui de la distraction et du dépaysement !
    Le contexte de cette histoire de marins et d'amour interdit est retranscrit de manière réaliste, et les deux héros sont attachants... dommage que les personnages et l'intrigue ne soient pas davantage approfondis.
    Vous me direz que c'est le principe même de la nouvelle, d'être courte et d'aller à l'essentiel. Oui, mais le style de l'auteure est si agréable que l'on aurait aimé s'attarder davantage à bord de la Salicorne, en compagnie d'Ioen et de Guillaume...
    J'aurais aimé en apprendre davantage sur le passé du charismatique capitaine, ses origines obscures et son ascension professionnelle.
    J'aurais aimé que les combats navals soient plus détaillés...
    Ainsi que la vie à bord...
    J'aurais aimé descendre à terre m'encanailler dans les tavernes en avalant quelques bouteilles de rhum... Yohoho ! ♫

    Concernant la romance en elle-même, l'histoire est plutôt bien amenée, on sent bien le désarroi des deux hommes face au désir  - secret (eh oui, à cette époque, mieux valait cacher son orientation sexuelle) - qu'ils éprouvent l'un pour l'autre et à la progression de leurs sentiments (même si en une trentaine de pages, ces scènes ne soient pas plus développées) ! Idem pour les scènes de sexe : elles sont pudiques et juste suggérées, mais cela ne m'a pas dérangée vu que j'ai assez d'imagination pour combler les blancs-seings...

    Pour conclure, une bonne petite nouvelle bien écrite et bien immersive mais qui me laisse sur ma faim ! Mais comme j'ai appris qu'il y avait une suite, je me laisserais sûrement tenter par l'aventure...

    Appréciation :

    note : 3 sur 5

    extrait

    Le coup de poing le prit par surprise. Il partit en arrière, heurta le bastingage de la tête. Portant la main à son visage, il sentit un liquide chaud lui couler le long du menton, et retira ses doigts poissés de sang. Il commença à se relever lentement, sans quitter des yeux son adversaire. Celui-ci allait vite comprendre son erreur.   
    « Perrec, ne frappe pas la marchandise. Guyader, Perrec est mon second. Obéissez-lui sans discuter. » 
       Les poings de Guillaume se contractèrent lentement. Marchandise !? Oui, bien sûr, son père avait dû payer son passage. Payer pour se débarrasser de lui. Avait-il précisé qu’il ne devait rien lui arriver pendant le trajet ? Que se passerait-il s’il frappait la grosse brute ou mieux, le capitaine ? Il décida de ne pas tenter le diable et, sans répondre, se dirigea vers le cordage responsable de ses ennuis. Il n’avait aucune idée de la manière dont manier ce grand serpent de chanvre. Peut-être que s’il l’emmêlait suffisamment, on lui ficherait la paix avec les corvées ? Ou peut-être bien qu’il recevrait le fouet pour son incompétence. Ses épaules se contractèrent involontairement à cette idée. La douleur ne l’effrayait pas, mais il ne supporterait jamais une telle humiliation. Une main rouge aux ongles rongés se posa près de la sienne.
        « Attends, je vais te montrer. » 
    (page 11-12)

    divers

     

    Rendez-vous : le premier mardi chez Stephie c'est permis...

     Ma 10ème participation au RV de Stephie.
    D'autres billets inavouables :  Stephie ♦ Mylène ♦ Liliba ♦ L'irrégulière ♦ Sophie ♦ Jérôme ♦ Leiloona ♦ Noukette ♦ Sabine ♦ Martine

    E-challenge : passons au numérique organisé par Hedyuigirl

    Ma 11è participation au challenge d'Hedyuigirl (10/19-31)

     

    Logo Livraddict

    babelio

    booknode

    « Moll Flanders de Daniel DefoëLivra'deux pour pal'Addict # mai-juin-juillet 2014 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Mai 2014 à 13:55
    Hé hé encore un point commun avec toi ma chère Parthie ^^, j'adore également les histoires de corsaires où le rhum coule à flot xd. A ce propos, je te conseille les romans de Mireille Calmel Lady Pirate (sa meilleure saga selon moi) mais peut-être l'as-tu déjà lu. ^^
    2
    Vendredi 9 Mai 2014 à 11:21

    oui, j'ai déjà lu Le Lit d'Aliénor de cette auteure... malheureusement, elle ne m'avait pas convaincue ! je m'attendais à lire un roman purement historique et en découvrant des éléments de fantasy, cela m'avait déstabilisée (non pas que je n'aime pas ce mélange, hein, par exemple, j'ai beaucoup aimé Le Lion de Macédoine de Gimmel qui reprend le même procédé !!)... Je trouve en outre que certains éléments de la vie quotidienne sonnent faux dans ce contexte médiéval... Par contre, le style de l'auteure est fluide et entraînant, rien à redire là-dessus... Je crois que je retenterai l'aventure avec Lady Pirate (surtout si tu me le conseilles!! winktongue), ma mère a tout Calmel dans sa bibliothèque !!

    3
    Vendredi 9 Mai 2014 à 13:29
    Le lit d'Aliénor n'est pas son meilleur roman en effet, en revanche je dois avouer que Lady Pirate est la saga que j'ai préféré ;) Et puis le monde des pirates est super intéressant, en plus nous avons une ''héroïne corsaire'' ça change ^^.
    4
    Samedi 10 Mai 2014 à 00:34
    Sylly

    Coucou :)

    Je vois qu'"Anne Rossi a réussi à te séduire également :) J'avais lu une autre nouvelle d'elle, mais avais trouvé son style très intéressant pour nous mener en peu de mots dans une histoire passionnante, et par dessus le marché elle a le don de faire ressortir notre imagination pour combler les manques dus au genre de la nouvelle :)

    Du coup si un jour je parviens à lire la série complète que j'ai entamé, je me lancerai certainement dans celle-ci pour me laisser bercer par le flot des vagues à mon tour ^^

    Bisous :)

    5
    Samedi 10 Mai 2014 à 15:33

    @MissPendergast,
    c'est vrai que c'est appréciable dans ce monde hautement masculin d'avoir affaire à une aventurière intrépide !! yes

    @Sylly,
    oui, c'est exactement cela, elle n'a pas besoin de beaucoup décrire le décor ou les personnages pour que l'on se sente complètement immergée dans l'histoire...
    je me souviens de ton billet (enfin, j'ai quand même été obligée de me rafraîchir la mémoire) : il y était question d'un faune !! détail suprêmement intrigant...^^winktongue

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :