• Meurtre dans le boudoir de Frédéric Lenormand - Voltaire mène l'enquête, tome 2

    Meurtre dans le boudoir de Frédéric Lenormand - Voltaire mène l'enquête, tome 2

    Fiche détaillée

    Auteur > Frédéric Lenormand
    Editeur > France Loisirs
    Genre > roman historique, policier
    Série > Voltaire mène l'enquête
    Date de parution > 2012
    Nombre de pages > 283
    auteur
    (sources : Wikipédia)

    Frédéric Lenormand
    Frédéric Lenormand, né le 5 septembre 1964 à Paris, est un écrivain français, auteur notamment de romans policiers historiques et d'ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse.
    Fils d'un professeur de mathématiques à l'Université de Paris VIII et de la directrice du centre de documentation du Planning familial, Lenormand est aussi le petit-fils d'un collectionneur d'art japonais, si bien que son enfance baigna dans la culture, la littérature et les mythes asiatiques. Après un bac de langues en 1982 (il parle russe, anglais et italien), il poursuit ses études à l'Institut d'études politiques de Paris puis à la Sorbonne.
    À Madrid, en 1988, il écrit cinq romans coup sur coup afin de cerner ses possibilités littéraires. L'un d'entre eux, Le Songe d'Ursule, inspiré par le cycle de Carpaccio conservé au musée de l'Académie, lui vaut le prix Del Duca du jeune romancier.
    En 1989, le montant du prix en poche, il va vivre à New York, où il écrit Les Fous de Guernesey ou les Amateurs de littérature, publié par les éditions Robert Laffont.
    Dans les années 1990, il reçoit un certain nombre de prix, bourses et encouragements divers, dont la prestigieuse Bourse du Jeune Romancier de la Fondation Lagardère, le Prix Thyde-Monnier de la Société des Gens de Lettres, la bourse Villa Médicis Hors les Murs et le Prix François-Mauriac de l'Académie française.
    La série Voltaire mène l'enquête a reçu en 2011 le Prix Arsène Lupin du roman policier, le Prix du Zinc de la Ville de Montmorillon et le Prix Historia du roman policier historique.

    photo©Etioles

    quatrième de couverture

    Alors que la publication de ses Lettres philosophiques s'annonce fracassante, Voltaire jure ses grands dieux qu'il ne les a pas écrites - et s'empêtre à nouveau dans des crimes qu'il n'a pas commis.

    Un assassin débordant d'imagination s'inspire d'un roman licencieux qui circule sous le manteau, pour éliminer ses victimes dans la soie orientale et les loukoums.

    Soucieux d'amadouer le lieutenant de police Hérault, voilà Voltaire contraint de hanter les maisons de passe, les librairies clandestines, les bureaux de la censure et les parties fines, sur les traces d'un illuminé qui n'a guère plus de pitié pour les philosophes que pour les libertins.

    L'aide du bon abbé Linant et de la brillante Émilie du Châtelet ne sera pas de trop pour tenter de  garder en vie l'esprit le plus pétulant de son siècle.

    première phrase

    "Un monsieur discret, enveloppé dans une cape de la même couleur muraille que son tricorne, se laissait conduire à la nuit tombée par un gamin le long de l'abbaye de Saint-Martin-des-Champs."

    avis personnel

     J'avais un peu acheté ce livre par défaut, parce que la date limite d'achat était arrivé à échéance à France Loisirs et que la vendeuse m'avait affirmé que je n'avais pas besoin d'avoir lu le premier tome pour entamer et comprendre celui-ci (oui, le tome 1 ne figurait déjà plus dans ma boutique !^^). Conclusion ? j'ai eu raison de faire confiance à ma vendeuse...

    Voltaire
    Portrait de Voltaire d'après Quentin de La Tour,
    (vers 1736) - Château de Ferney-Voltaire

    En effet, j'ai lu ce livre d'une traite, en m'esclaffant de rire à chaque chapitre, tant les bons mots et les situations cocasses fourmillent...

      Il y avait donc un livre. Le commissaire n'en avait pas trouvé dans le boudoir.
    - Quel était-il, ce livre ?
    - Du genre de ceux que Votre Seigneurie fait brûler, répondit Madame.
    - Un livre de Voltaire ? s'écria le lieutenant général.
    - Mais non, vous savez bien : l'un de ces petits romans paillards... Je peux vous garantir que nous n'avons rien de tel ici. Je ne tolère pas le mauvais esprit.
    Hérault fut satisfait d'apprendre que les filles publiques, au moins, avaient de la moralité.
    (page 19)

    L'intrigue couvre la période allant de la mi-mai 1733 à octobre de la même année, correspondant au contexte de la publication imminente des Lettres philosophiques de Voltaire, menacées par la censure.

    Meurtre dans le boudoir de Frédéric Lenormand - Voltaire mène l'enquête, tome 2
    Portrait gravé de Hérault par Jean-Étienne Liotard

    L'enquête ne m'est apparu que comme un prétexte pour nous plonger dans ce XVIIIème siècle commençant, et l'intrigue policière ne m'a guère convaincue, mais cela tombe bien car ce sont cette immersion dans le Paris des Lumières et la rencontre avec Voltaire qui m'intéressaient plus que tout, et de ce côté, j'ai été comblée.

    L'auteur nous brosse le portrait d'un Voltaire tour à tour souffreteux et sautillant, orgueilleux et mesquin, âpre au gain (dans ce tome, il se fait marchand de grains, ce qui n'est pas du tout incompatible avec sa vie puisque l'on sait que le philosophe estimait que son statut d'écrivain indépendant passait par la sécurité financière), férocement sarcastique et assez chicanier vis-à-vis de son "petit personnel"... Un portrait qui joue autant sur ses défauts que ses qualités... Voltaire se montre même d'un naturel désarmant, allant jusqu'à confier auprès de sa maîtresse, dans une scène supposée de séduction, que "son bonheur serait complet avec un bon lavement et appela ses gens pour qu'on lui préparât son clystère, le gros modèle, en cuivre avec bocal de verre vénitien bariolé." (page 226) Encore heureux qu'il est meilleur philosophe qu'amant...

    Meurtre dans le boudoir de Frédéric Lenormand - Voltaire mène l'enquête, tome 2
    Émilie du Châtelet (1706-1749) à sa table de travail tenant un compas
    sur un cahier ouvert (portrait de Quentin de La Tour)

    Bizarrement, alors que ses travers auraient pu le rendre fortement antipathique, c'est tout le contraire qui survient, et on ne peut s'empêcher de le trouver touchant !

    J'ai aussi beaucoup apprécié les interventions de Hérault, dont l'humour et les répliques caustiques le rendent finalement plus proche de Voltaire qu'il ne le voudrait.

      Il fallait [à Hérault] un homme que les charmes des ensorceleuses ne désarçonneraient pas ; un personnage doté d'une impassibilité quasi philosophique ; en somme, une chimère, un monstre, un être à part, insaisissable, étonnant, imprévisible, rien de ce qu'il employait dans les bureaux de sa lieutenance.
    Il arracha son commissaire à une inspection des commodes remplies de dentelles et de rubans arrangés en garnitures.
    - Tamaillon, savez-vous à quelle activité illicite se livre Voltaire, ces jours-ci ?
    - On dit qu'il se meurt, monseigneur.
    Hérault résolut de le ressusciter, et même  avec des coups de pied au derrière s'il en était besoin.
    (page 20)

    Je ne sais pas si chaque tome de la série aborde un problème particulier de l'époque, mais ici, l'auteur met l'accent sur la censure inflexible qui s'exerce sur les hommes de lettres.  Les écrivains ne sont d'ailleurs pas les seuls à risquer l'embastillement ou les galères pour délit d'expression, les imprimeurs et les libraires voire les colporteurs subissent les mêmes menaces. On assiste ici aux différents tours de passe-passe de Voltaire pour contourner ce péril, et cette partie fut très instructive.

    Pour conclure, même si l'enquête policière passe au second plan et s'avère peu développée, voire assez artificielle, le récit est délicieusement jubilatoire, tant les protagonistes font assaut de bons mots (ou en sont les malheureuses victimes). Lenormand fait défiler Voltaire, Mme du Châtelet, Hérault, le pauvre abbé Linant et son acolyte Céran, souffre-douleurs consentants du philosophe, Maupertuis que Voltaire jette inconsidérément dans les bras de sa maîtresse, les Crébillon père & fils, le duc de Richelieu  en des scènes pleines de verve... On a même le privilège de voir Voltaire s'exprimer en anglais dans une séquence grandiose (je crois même pouvoir affirmer qu'il a un accent aussi pourri que le mien ! ^^)... De plus, l'auteur nous livre en fin d'ouvrage quelques extraits de lettres que Voltaire a écrites durant l'année 1733 et sur lesquelles est basé le déroulement de l'intrigue ! Bref, un voyage réussi dans le Paris des Lumières...

    Meurtre dans le boudoir de Frédéric Lenormand - Voltaire mène l'enquête, tome 2
    Pierre Louis Moreau de Maupertuis (auteur inconnu)

       Appréciation :

    note : 4 sur 5

    extrait

       ... La compassion le força à rester. Il avança une seconde chaise et se dévoua pour offrir à la malheureuse le secours d'une oreille attentive et désintéressée.
    - Voulez-vous vous confesser ? Cela vous d=fera du bien, dit-il de la même voix sirupeuse que ses maîtres jésuites, du temps de Louis-le-Grand, quand ils incitaient leurs élèves à dénoncer ceux qui avaient pissé dans les bénitiers de la chapelle.
    Elle gardait du défunt un souvenir plein de nostalgie. Comme il allait faire son bonheur, elle lui avait tout accordé ; il avait accepté de s'occuper  de l'enfant à naître, et il l'eût fait, assurément, si un fâcheux accident n'était survenu alors qu'il l'avait emmenée sur des routes non pavées, dans une carriole mal suspendue, leur première sortie en amoureux.
    L'auréole du chevalier sanctifié à l'étage pâlissait beaucoup à l'entresol. Voltaire esquissa un vague signe de croix sous le nez de la pauvrette.
    - In nomine Socratis, te absolvo.
    Elle le quitta en se demandant si l'archange Socratis était du même ordre que Saint Michel et Gabriel.
    (page 169-170)

    divers

    Challenge organisé par Licorne & Zina -

    Défi "Le siècle des Lumières"

    Challenge "Le siècle des Lumières" (3/36)

    La pourpre et l'or - Murena T1 - de Dufaux et Delaby

    Ma 41ème participation au challenge de Lynnae - apparition de Caligula

    Challenge "Polar historique" organisé par Samlor

    Ma 11ème participation au challenge de Samlor repris par Sharon.

     

    Logo Livraddict

    babelio

    « Aux libres penseurs...Le Roi transparent de Rosa Montero »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Janvier 2015 à 21:36
    J'avais déjà vu la série de Lenormand en librairie et ton billet m'a donné envie de la lire. Merci de l'idée, cela va remplir ma wish-list qui s'est vidée à Noël !
    A bientôt !
    2
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 00:54

    Je suis ravie de t'avoir donné envie de lire ce livre, et j'espère qu'il t'occasionnera autant de plaisir et d'éclats de rie que moi si d'aventure tu le lis !

    en tout cas, merci de ton passage ici ! ^^

    3
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 11:05
    Sylly
    j'ai entendu beaucoup de bien de cet auteur et surtout de sa série de livres "les enquêtes du juge Ti".
    J'aime beaucoup l'idée de mettre Voltaire en personnage principale d'une intrigue, étant donné ce qu'il représente à cette période de l'histoire, cela a du être assez incroyable de pouvoir le "côtoyer" de la sorte ^^
    Je note en tout cas, pour de prochaines lectures ^^
    Bisous
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 17:36
    contente de voir que mon choix t'a plu ;)
    5
    Lundi 12 Janvier 2015 à 16:41

    Alors déjà tu as eu bien fait de faire confiance à la vendeuse même si moi je n'aurai pas osé acheter un vol II :) et ça me fait penser qu'il faut également que je fasse mon achat France Loisir x) Sinon l'ouvrage à l'air vraiment sympa, j'ai souri en lisant ta chronique! Le passage choisi sur la moralité est juste extra. Ça m'a l'air très bien écrit et plaisant à lire, surtout que le thème de la censure et des lumières est très intéressant.
    Le fait que tu t'attaches à un personnage plein de travers me rappelle le personnage de Moll Flanders qui bien que d'apparence assez antipathique s'était montré vraiment attachant :)
    Et je suis ravie d'apprendre que je ne suis pas la seule à avoir une prononciation anglaise ignoble tongue. Encore un point commun ma chère Parthie. En tout cas ton article m'a convaincu je le rajoute à ma wish list ^^

    6
    Samedi 17 Janvier 2015 à 15:26

    @Sylly,
    Le juge Ti, cette saga n'a-t-elle pas été adaptée au cinéma ? Pour en revenir à Voltaire, même s'il n'est pas du tout convaincant en enquêteur et se retrouve dans des positions voire postures umprobables, est irrésistiblement drôle et spirituel... En tout cas, le contexte est très bien rendu ! smile

    @Cassie,
    Grâce à toi, j'ai sorti ce livre de sa PAL... et peut-être lirais-je la suite des (més)aventures de notre philosophe préféré... yes

    @Missie,
    Presque chaque passage est à l'avenant de celui sur la moralité... Les traits d'esprit et les pensées sarcastique fusent !

    C'est marrant que tu me parles de Moll Flanders, parce que j'ai l'impression que cette lecture se bonifie avec le temps... Avec le recul, je me dis que ce roman méritait une meilleure note de ma part tant certains passages restent ancrés dans ma mémoire... au contraire d'autres livres pour lesquels j'étais plus enthousiaste sur le coup mais qui s'effacent progressivement de ma mémoire... ^^

    En tout cas, je suis ravie que mon billet t'ait amusée, mais tu verras, le livre est 100 fois plus amusant ! winktongue

    7
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 17:59

    J'ai croisé assez souvent ces livres mais sans jamais oser me lancer...Après avoir lu ta chronique, je suis moins catégorique et je pense maintenant que je vais les lire ! smile

    8
    Lundi 19 Janvier 2015 à 22:17

    je ne sais pas pour les autres tomes, A-Little, mais pour celui-là, il ne faut pas s'attendre à une enquête policière forcément très vraisemblable, enfin avec Voltaire qui se retrouve parfois dans des situations rocambolesques (mais fort cocasses...)... Je te souhaite autant de plaisir que moi à la lecture ! ^^

    9
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 10:34

    j'a lu le premier tome que j'avais trouvé assez sympa et original. Ton avis me donne envie de lire celui-là aussi! :)

    10
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 00:58
    Tout pareil binômette :) Je me rappelle vraiment bien de Moll et je dois dire que ce roman c'est un coup de maître de l'auteur. Avec le recul j'ai le sourire au lèvres en pensant à notre chère Moll :)
    11
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 08:56
    Alison Mossharty

    Le passage sur "quelle activité illicite il se livre : il se meurt" xD sympa comme paragraphe ^^

    ça me fait penser aux enquêtes de Nicolas Le floch mais en bien plus sarcastique (Voltaire oblige ^^ ) cependant, l'enquête est aussi un prétexte pour remonter dans le temps (donc pour le 1er tome, l'enquête n'était pas non  plus extrêmement intéressante à suivre...).

    En tout cas, ça a l'air très sympa à lire et il faut avouer qu'un personnage comme Voltaire, avec lui on a de la matière =)

     

    12
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 10:55

    @AnGee,
    Eh bien, j'espère que tu ne seras pas déçue de ce second voyage en compagnie de Voltaire... Merci de ton passage ici ! ^^

    @Missie,
    Héhéhé... je suis vraiment très heureuse que tu m'aies proposé cette LC... je crois que cette lecture restera longtemps ancrée dans ma mémoire ! happy

    @Allie,
    J'ai lu les 3 premiers tomes de Nicolas Le Floch il y a plusieurs années maintenant, si bien que je ne me souviens plus très bien de cette 1ère enquête... Il faudrait que je les relise pour comparer !
    Effectivement, difficile de s'ennuyer avec Voltaire ! c'est un sketch à lui tout seul... wink2

    13
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 20:53

    Je ne connais pas du tout, l'auteur ne me dit rien, mais en regardant ton blog c'est le mot "boudoir" qui m'a tout de suite attirée. Je suis pour la vérité historique dans les livres que je lis mais en fait j'ai envie de tenter l'aventure avec ce livre. J'adore la couverture et tu as l'air d'avoir bien appréciée en plus ! Je le note dans ma PAL (je t'ai rajoutée sur Livraddict :-). Merci pour la découverte, qui promet ! :-)

    14
    Mardi 3 Février 2015 à 16:31

    merci pour le rajout, SalonDesLettres !!
    toi qui as l'air d'apprécier le XVIIIè siècle, tu ne devrais pas être indifférente à ce livre-là qui restitue très bien l'ambiance de l'époque et le caractère de notre cher Voltaire... smile

    15
    Mercredi 4 Février 2015 à 16:31
    Ah ah j'ai hâte de le lire alors ! Merci du conseil personnalisé ;-)
    16
    Sharon
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 14:32
    Sharon
    Un auteur que je n'ai jamais lu..... Je suis en train de recréer une page pour le challenge polar historique.
    17
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 19:17

    Je te recommande cet auteur, Sharon...
    Merci pour l'info concernant le challenge, je vais changer le lien...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :