• Les Vikings de Novgorod de Marina Dédéyan

    Les Vikings de Novgorod de Marina Dédéyan

    fiche détaillée

    Auteur > Marina Dédéyan
    Editeur > Flammarion
    Genre > roman historique, aventures
    Date de parution > 2010
    Format > ePub
    Poids du fichier > 1,7 Mo (308 pages)

    auteur

    Marina Dédéyan

     
    Marina Dédéyan est née au siècle dernier à Saint-Malo et a passé une partie de son enfance en Bretagne.
    Au sein d’une famille nourrie d’histoires et quelque peu bousculée par l’Histoire, arménienne d’un côté et russe de l’autre, elle a été victime très tôt de bibliophagie chronique et prise du besoin irrépressible d’écrire.
    Elle a découvert l’Inde avec passion et y séjourne quelques semaines chaque année. C’est au cours d’une promenade à Pondichéry qu’elle a eu envie de faire revivre le lien entre ses deux ports d’attache.
    Aujourd’hui, elle réside en région parisienne. Elle mène une existence presque normale d'écrivain, maman et consultante en communication.
    - site de l'auteure -

     

    quatrième de couverture

    859. Depuis les îles scandinaves, le chef d'une tribu viking, Rourik, embarque avec ses frères et sa flotte pour Novgorod. Ses desseins sont clairs : conquérir la cité slave. Pour quelles raisons le vieux prince Gostomysl, qui règne sur la ville, a-t-il fait appel à un ennemi d'hier ? Sa fille, la belle Oumila, soupçonne Rourik de vouloir asservir son père ; pourtant, elle ne peut nier son trouble devant ce robuste et vaillant Viking.

    Entre saga scandinave et conte russe, Les Vikings de Novgorod évoque la figure légendaire de Rourik, fondateur de la dynastie qui régna sur la Russie jusqu'à l’avènement des Romanov, au XVIème siècle.

    première phrase

    "La brume montait du large, s'entortillait le long des mâts et des coques brunes, brouillait peu à peu le soleil toujours haut en cette fin de journée."

    avis personnel

     Quand ce titre est tombé sous mes yeux, il a rejoint immédiatement ma PAL... où il est resté deux ans malgré ma grande  envie de découvrir l'histoire de ces vikings installés en Russie, donnant ainsi naissance à la prestigieuse dynastie riourikide (dont fut issue Anne de Kiev, reine des Francs de 1051 à 1060). Je ne connaissais pas du tout l'histoire des origines de Novgorod ni de ses princes régnants, les Vikings m'étant plus connus pour leurs raids en Francie ou en Angleterre. J'étais donc très curieuse de découvrir tout un pan de cette expansion qui me semblait du coup très exotique.

    Et j'ai été totalement emportée par le premier tiers du roman : les descriptions sur les mœurs et l'organisation des Vikings sont absolument captivantes. Par contre, à partir du moment où Rourik et ses hommes arrivent en Russie, j'ai senti mon intérêt et mon enthousiasme décroître peu à peu, malgré quelques morceaux de bravoure assez épiques. Mais l'histoire d'amour qui se noue entre Rourik et la fille du prince de Novgorod, Oulima a plombé l'intrigue par l'ennui qu'elle a suscité chez moi et par son traitement un peu trop artificiel. Je n'ai pas été convaincue par la progression trop rapide des sentiments entre Rourik et Oulima qui est censée haïr le Varègue mais succombe bien vite à ses charmes. Mes reproches ne se limitent pas seulement à la romance mais touchent également le déroulement des événements, et pour les mêmes raisons : par exemple,  les soupçons pesant sur les traîtres sont affichés un peu trop facilement, en dehors de toute preuve. Ces facilités narratives continuent avec l'aide que reçoit Oulima et qui est le fruit d'une trahison sans que cette intrigue ne soit approfondie, lui ôtant toute crédibilité. De même, l'élément fantastique est introduit un peu trop abruptement. Bref, j'ai trouvé que le récit et les personnages manquaient de profondeur, l'auteure ne prenant pas assez le temps de développer les intrigues.

    Et c'est vraiment dommage car certaines descriptions étaient très poétiques et évocatrices, vivantes et visuelles, nous donnant l'impression d'assister à la danse sauvage d'Oumila ou de sentir les odeurs de la forêt. Mais, le manque de développement psychologique des personnages fait que l'on se s'attache pas à eux ni que l'on se sente touchée par la mort qui en frappe certains. Certains autres passages essentiels sont trop survolés et peinent ainsi à nous convaincre.

    Appréciation :

    note : 3 sur 5

     

    extrait

     

     

    divers

     

    Challenge "Vikings" organisé par Vampire aigri

    Ma 3ème participation au challenge de Vampire Aigri.

    Challenge "Mythologies du monde " proposé par Myrtille

    Ma 35ème participation au challenge de Myrtille - histoire inspirée du personnage semi-légendaire de Rourik

    Challenge Moyen Âge

    Ma 12ème participation au challenge d'Hérisson -

    Challenge Histoire

    Ma 60ème participation au challenge de Lynnae - l'héroïne rencontre le roi de Norvège historique Olav Trygvessön

    Virée littéraire européenne 

    Ma 4è participation à la 2è édition du challenge de BouQuiNeTTe - séjour en France
    D'autres billets en France : BouQuiNeTTe ♦ missmolko1 ♦ Sharon ♦ Julie ♦ Salhuna ♦

     

    Logo Livraddict

    babelio

    « L'œillet vert de Robert S. HichensMademoiselle de Maupin de Théophile Gautier »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Mars 2016 à 13:25

    Dommage pour le manque de potentiel c'est une période que j'aime vraiment beaucoup! D'ailleurs j'ai regardé une émission hier sur arte sur les armes vikings ;) 

      • Mardi 29 Mars 2016 à 16:41

        ah ben zut, j'ai raté ça...

        Sinon, pour en revenir au livre, j'ai effectivement été déçue, j'étais tellement persuadée que j'allais apprécier ma lecture !

    2
    Mardi 29 Mars 2016 à 13:33
    je l'ai lu il y a un moment et j'avoue que je n'en garde pas un grand souvenir, je sais que j'ai apprécié, mais à part ça, je ne me souviens plus de grand chose, ah si il y a quelque chose qui se passe contre un arbre, il me semble :P
      • Mardi 29 Mars 2016 à 16:42

        mdr

        Tu m'as tuée avec ton arbre !! et comme de par hasard, c'est la seule scène dont tu te souviens... Coquine, va ! winktongue

    3
    Mercredi 13 Avril 2016 à 14:25
    non je me rappelle aussi d'une danse!! mais l'arbre m'a marquée... héhé on se refait pas ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :