• Les Matchs de la Rentrée Littéraire 2016

    Les Matchs de la Rentrée Littéraire 2016

    Grâce à l'annonce  de Nahe, je me suis à nouveau inscrite à l'événement organisé par Priceminister qui offre à 800 blogueurs, et comme le nom de l'événement l'indique, un livre de la Rentrée Littéraire 2016 en échange d'une critique.

    J'ai donc sélectionné en premier :

    Les Matchs de la Rentrée Littéraire 2016Quand Helena Jans van der Strom arrive à Amsterdam pour travailler chez un libraire, la jeune femme, fascinée par les mots, a appris seule à lire et à écrire. Son appétit pour la vie et sa soif de connaissance trouveront des échos dans le cœur et l'esprit du philosophe René Descartes. Mais dans ce XVIIe siècle d'ombres et de lumières, où les penseurs sont souvent sévèrement punis, où les femmes n'ont aucun droit, leur liaison pourrait les perdre.
    Descartes est catholique, Helena est protestante. Il est philosophe, elle est servante. Que peut être leur avenir?

    À partir d'une grande histoire d'amour avérée et méconnue, Guinevere Glasfurd dresse le portrait fascinant d'une femme lumineuse en avance sur son temps. Un roman de passion et de liberté sur fond de fresque envoutantes des Pays-Bas au "siècle d'or"

     

     

    Et en 2è choix :

     De retour d’Afghanistan où il a perdu plusieurs de ses hommes, le lieutenant Romain Roller est dévasté. Au cours du Les Matchs de la Rentrée Littéraire 2016séjour de décompression organisé par l’armée à Chypre, il a une liaison avec la jeune journaliste et écrivain Marion Decker. Dès le lendemain, il apprend qu’elle est mariée à François Vély, un charismatique entrepreneur franco-américain, fils d’un ancien ministre et résistant juif. En France, Marion et Romain se revoient et vivent en secret une grande passion amoureuse. Mais François est accusé de racisme après avoir posé pour un magazine, assis sur une œuvre d’art représentant une femme noire. À la veille d’une importante fusion avec une société américaine, son empire est menacé. Un ami d’enfance de Romain, Osman Diboula, fils d’immigrés ivoiriens devenu au lendemain des émeutes de 2005 une personnalité politique montante, prend alors publiquement la défense de l’homme d’affaires, entraînant malgré lui tous les protagonistes dans une épopée puissante qui révèle la violence du monde.

     

     

    Enfin en 3è choix :

    Les Matchs de la Rentrée Littéraire 2016Au début des années 80, le downtown de New York est le centre de l'univers, un terrain de jeu revêche, encore hermétique à la menace de l'embourgeoisement. Artistes et écrivains s'y mêlent dans des squats  insalubres où leurs rêves de reconnaissance prennent des formes multiples. Parmi eux, Raul Engales, un peintre argentin en exil, fuyant son passé et la « guerre sale » qui a enflammé son pays. S'affamant pour payer son matériel, il peint le jour d'immenses toiles mettant en scène les spectres qu'il croise la nuit. Un soir, il attire l'attention de James Bennett, critique d'art en vogue du New York Times, proche de Basquiat, Warhol et Keith Haring. Tandis que l'ascension fulgurante de l'un entraîne l'autre sous les projecteurs, une double tragédie les frappe. Dans ce chaos, Lucy, l'amante enjouée de Raul, échappée d'une obscure banlieue de l'Idaho, tente de les extraire de leur détresse. Entre peintre, critique et muse se dessine alors un triptyqueamoureux étourdissant.Avec une écriture inventive d'une grande force poétique, Molly Prentiss explore la nécessité de beauté, de partage, de création et d'amour dans un paysage urbain et mouvant. « Un défi impertinent : écrire une lettre d'amour polychrome à un Manhattan qui n'est plus. Aussi prodigieux qu'exaltant. »The New York Times« Prentiss invente une merveilleuse manière d'imposer une élégance florissante à ses personnages. »The Guardian« Un enivrant conte de fée. Touchant et captivant. »Kirkus 

     

    Voilà. Vous pouvez découvrir le reste de la sélection, qui se monte au total à 15 romans de genre très varié, sur le blog de Priceminister et postuler jusqu'au  12 septembre.

    Comme l'année dernière, Priceminister demande aux sélectionnés de faire preuve de créativité dans leur chronique tout en élargissant le support à Instagram et Youtube... Je n'avais pas été retenue en 2015, donc je croise les doigts pour cette fois... en me demandant si j'ai bien fait de m'inscrire également pour le réseau Youtube...

    #MRL16 #PriceMinister

    « [Top Ten Tuesday] Les 10 livres que j'ai l'impression d'être la seule à connaître ou à avoir lus (30)Challenge Littérature LGBT # 2 organisé par Ichmagbücher »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Marie-Florence
    Mardi 6 Septembre 2016 à 22:25
    Pour ma part, j'ai choisi comme toi pour le 1 et le 3, en 2 j'ai mis le livre de Valentine Goby dont je n'ai jamais lu les livres... Croisons les doigts !
      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 08:28

        J'espère que l'on sera retenues !! ^^ Bonne chance à toi et merci de ton passage ici...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :