• Le Seigneur de l'Arc d'Argent de David Gemmel - Troie, tome 1

    Le Seigneur de l'Arc d'argent de David Gemmel - Troie, tome 1

    fiche détaillée

     Auteur > David Gemmel
    Editeur > France Loisirs
    Collection > Fantasy
    Série > Troie
    Genre > roman fantasy
    Date de parution > 2005 pour l'édition originale,  2012 pour la présente édition
    Titre original > Lord of the Silver Bow - Troy, book one
    Nombre de pages > 680
    Traduction > de l'anglais par Rosalie Guillaume

    auteur
    (sources : Bragelonne)

     

    David GemmelDepuis Légende, son premier roman (prix Tour Eiffel 2002), David Gemmell n’a publié que des best-sellers. Reconnu comme le maître de l'Heroic Fantasy en Grande-Bretagne, cet ancien journaliste, grand gaillard de deux mètres, avait été videur dans les bars de Soho à Londres avant de prendre la plume. Sa gouaille naturelle lui avait toujours permis d'éviter de se servir de ses 120 kilos. Cette gouaille se retrouve dans ses ouvrages dont le rythme soutenu entraîne le lecteur dans des aventures épiques et riches en couleurs, où Gemmell savait mettre tout son cœur. Ce même cœur qui l’a abandonné en juillet 2006, à l’âge de 57 ans. 

     

     

    quatrième de couverture

    Trois individus vont changer la destinée de plusieurs nations.
    Hélicon, le jeune prince de Dardanie, hanté par une enfance traumatisante; la prêtresse Andromaque, dont le caractère de feu et l'indépendance forcenée se dressent contre la volonté des rois; et le légendaire guerrier Argurios, emmuré dans la solitude, uniquement motiver par son besoin de vengeance.
    A Troie, ils découvrent une cité déchirée par des rivalité impitoyable -un maelström de jalousie, de tromperie et de traitrise meurtrières. En dehors des mirs de la cité mythique, des ennemis assoiffés de sang convoitent ses richesses et conspirent à sa chute. C'est une époque de bravoure et de trahison. Une époque de bain de sang et de terreur.
    Une époque pour les héros!

    première phrase

    "Si je m'endors, je meurs."

    avis personnel

     Je me souviens que j'avais acquis cette saga sur les conseils de Sylly, suite à ma chronique sur L'Odyssée d'Homère il y a un an et demi, et que cet empoussiérage où Troie s'enlisait n'avait pas échappé à la grande fan de Gemmel devant l'éternel qu'est Cassie qui a donc profité du Destockage de PAL en duo, dont la session portait cette fois sur le thème de la Fantasy, pour m'en proposer la lecture... * Pour de vrai, elle m'a subtilement prise par les sentiments pour que je choisisse Gemmel et pas Cerutti, et dans ma grande faiblesse, j'ai cédé à sa douce pression... he... ce qui maintenant lui met la pression à elle, héhéhé, car ai-je aimé ? n'ai-je pas aimé ? verdict immédiatement*

    Ceux qui me suivent sur ce blog savent à quel pont je suis raide dingue d'Hector, le héros troyen ! Aussi trépignais-je d'impatience à l'idée de le retrouver (en espérant naïvement, puisque Gemmel revisitait le mythe troyen, qu'il nous offrirait peut-être une fin différente ! * oui, on peut toujours rêver  he !!*) Sauf que... sauf que... ce premier tome porte sur Hélicon, un prince dardanien renié par son père. Les scènes où il apparaît le montrent comme un homme généreux et compatissant, contredites par le point de vue des adversaires qu'il a rencontrés et qui le dépeignent comme un homme cruel et sanguinaire. Le lecteur se demande pendant une partie du roman où se situe la vérité et quelle est la personnalité réelle d'Hélicon. Est-il victime de l'exagération et de la mauvaise foi de ses ennemis ? ou la terreur qu'il inspire est-elle fondée ? J'ai bien aimé que l'auteur laisse planer ce doute autour du héros, qui apparaît comme un être tourmenté et complexe.

    J'ai bien aimé également sa manière de se ré-approprier la légende troyenne et de ré-inventer une personnalité aux héros connus, si bien que, même en connaissant l'histoire, nous sommes souvent surpris par le parti pris de l'auteur. Par exemple, Priam ne bénéficie guère d'une image très flatteuse. Il est en effet dépeint comme un homme cupide, dépourvu d'amour et se servant de ses enfants au gré de ses intérêts politiques. Au début du roman, il a d'ailleurs fait exécuter 5 de  fils qui complotaient contre lui. Sa cour bruit de complots visant à le destituer (ou le tuer tout court), et seul Hector arrive à maintenir l'unité familiale.

    D'ailleurs, Hector, Hector, où es-tu ? On ne parle que de lui durant la majorité du roman sans jamais le voir ! Tout simplement parce qu'il a été envoyé en Égypte combattre aux côtés des Hittites, auxquels les Troyens sont inféodés, le puissant pharaon Ramsès à la bataille de Qadesh. C'est aussi un autre aspect que j'ai apprécié dans cette œuvre : intégrer les autres grandes puissances étrangères (hittite, égyptienne) à l'intrigue et ne pas se focaliser sur les seuls peuples intervenant dans l'Iliade. En outre, concernant les intrigues politiques et les descriptions de la vie quotidienne ou militaire, le roman penche plus vers un récit historique que de fantasy, ce que j'ai bien aimé.

    D'autres changements ont été effectués par rapport au mythe original : Anchise est mort avant la guerre de Troie, la mère d'Énée n'est pas la déesse Aphrodite, Mycènes s'apprête à faire la guerre à Sparte...

    J'ai été très surprise de trouver Ulysse attachant (personnage que je ne peux pas sacquer dans L'Odyssée). Par contre, comme d'habitude, j'ai adoré Andromaque, qui se démarque tout de même de l'originale par un caractère indépendant et un comportement de virago (sans aucune connotation péjorative de ma part, hein !)...

    Mon bémol portera sur la rapidité avec laquelle l'auteur passe sur certains passages, ne donnant pas assez d'épaisseur à l'intrigue. J'aurais également aimé qu'il s'attarde sur les personnages pour leur donner plus de profondeur et étoffer leur potentiel psychologique (qui est de ce fait un peu gâché). D'ailleurs, les personnages foisonnent tellement qu'il m'est arrivé d'oublier à quel moment certains étaient déjà apparus (je ne me souvenais plus par exemple pour quelle circonstance Attalus avait été introduit !). Et pour finir, même si le style est efficace, je déplore sa trop grande simplicité. Je trouve que Gemmel donne parfois trop d'importance à l'action pure au détriment de l'intrigue...

    Pour conclure, malgré quelques réserves, j'ai été captivée par l'histoire d'Hélicon (même en l'absence de mon bien-aimé Hector). Gemmel revisite la légende troyenne avec beaucoup de talent, modifiant la personnalité de certains protagonistes connus, inventant d'autres personnages, ce qui nous occasionne quelques belles surprises narratives ! Je lirai la suite avec beaucoup de plaisir...

    Appréciation :

    note : 4 sur 5

    Mes autres avis sur la trilogie : tome 1 ♦ tome 2 ♦ tome 3 ♦

     

    extrait

     - Tu iras à Théra, et tu suivras la formation d'une prêtresse du Minotaure, avait dit Ection. Je sais que ce sera une tâche difficile, mais tu es une fille forte.
    Elle était restée assise sans répondre, regardant l'homme dans les yeux. Son silence avait attisé la colère de son père.
    - Tu n'as que toi à blâmer. Beaucoup d'hommes préfèrent les femmes ordinaires. Mais tu n'as jamais fait le moindre effort pour plaire aux prétendants que je t'avais trouvés. Pas un sourire, pas un mot d'encouragement.
    - C'étaient tous des hommes sans intérêt, avait-elle répondu.
    - Des hommes de bonne famille!
    - Eh bien, père, vous vous enrichirez quand même, en vendant mes sœurs.
    - Voilà de quoi je parle! avait crié Ection. Tout ce qui sort de ta bouche est déformé, hideux. Tes sœurs trouveront le bonheur avec leurs enfants et la richesse de leur mari. La petite Paleste est déjà fiancée à Hector. Elle vivra dans la cité dorée de Troie, mariée au plus grand de ses héros. Il l'adorera et elle sera heureuse avec lui.
    - Ce qui est, bien entendu, votre principal souci, père, avait-elle dit d'une voix douce. Que devrai-je faire, sur Théra?
    - Comme si j'étais informé de ce que font les femmes du temple! Apaiser la colère des dieux, faire des sacrifices, chanter, que sais-je! Il n'y a pas d'hommes sur l'île.
    Elle avait remarqué la méchanceté de son ton quand il avait lancé cette pique.
    - C'est une vrai bénédiction, avait-elle dit. J'ai hâte d'y être.
    Ce n'était pas vrai, mais elle avait pris plaisir à la lueur de colère qui avait brillé dans les yeux de son père.  
    (page 149-150)

    divers

    Challenge "Destockage de PAL en duo" organisé par Zina et Licorne #mission 4

    Challenge organisé par LicorneZina -

    ABC de l'Imaginaire 2015

    Challenge ABC 2015 Littératures de l'Imaginaire de Ptitetrolle - 10/26

    Challenge "L'Odyssée grecque"

    Challenge "L'Odyssée grecque" : 15/100

    Challenge "Mythologies du monde " proposé par Myrtille

    Ma 33ème participation au challenge de Myrtille - légende de la guerre de Troie revisitée

    Challenge "A l'abordage" organisé par Ivy-Read

    Ma 4è participation au challenge d'Ivy-Read.

    Challenge "Les filles de Mrs Bennet" (jusqu'au 31 août 2016)

    Challenge organisé par  Deedee1310 (2/12)

    Logo Livraddict

    babelio

    « "Fluctuat nec mergitur"...Livra'deux pour pal'Addict # novembre-décembre-janvier 2016 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Novembre 2015 à 19:44

    C'est dommage que ton perso chouchou, le bel Hector he ait été mis de côté, mais ça t'a permis de découvrir une autre facette de l'histoire :) Je connais cet auteur de nom, ma foi peut-être qu'à l'avenir je testerai les livres de cet auteur ^^

      • Dimanche 29 Novembre 2015 à 21:18

        C'est vrai que ma frustration s'est vite effacée... d'autant qu'Hector est toujours présent dans les conversations des autres !!  sarcastic

        Eh bien, j'espère que tu apprécieras autant que moi. Avant de débuter cette trilogie, j'avais déjà lu sa saga Le Lion de Macédoine, que j'avais bien aimée !

    2
    Lundi 30 Novembre 2015 à 08:07
    En voilà un que j'ai très envie de lire !
      • Lundi 30 Novembre 2015 à 09:24

        Je n'ai qu'une chose à dire alors : laisse-toi tenter... wink2

    3
    Lundi 30 Novembre 2015 à 12:31
    Ah mais je n'ai pas eu les dernières notifications de ton blog!!!! Du coup je viens juste de voir ton article. Je suis bien contente qu'il t'ai plu et si tu veux voir Hector, il ne te reste qu'à attaquer la suite!!;!! =D
      • Lundi 30 Novembre 2015 à 16:15

        Quelle petite maligne tu fais !! Tu tentes encore de me prendre par les sentiments, et pas qu'un peu avec Hector !!! Shame on you !! winktongue

    4
    Lundi 30 Novembre 2015 à 18:21
    Je plaide coupable. J'espère que le version Hector de Gemmell te plaira ;)
      • Mardi 2 Février 2016 à 16:45

        Ouh là là, je suis à la bourre, je retrouve pleins de comms restés sans réponse de ma part, shame on me !!

        Oui, moi aussi, sinon, j'ai bien peur de vouer ce tome aux gémonies !!! winktongue Mais rassure-toi, tu seras la seule à échapper à ma colère divine !!! he

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :