• Le Roi de C.S. Pacat - Prince captif, tome 3

    Le Roi C.S. Pacat - Prince captif, tome 3

    fiche détaillée

    Auteur > C.S. Pacat
    Editeur > Milady
    Collection > Romans
    Genre > érotisme, fantasy
    Date de parution > 2016
    Titre original > Kings Rising
    Nombre de pages > 409
    Traduction > de l'anglais (Australie)  par Mathias Lefort

    auteur

    C.S. Pacat
    C.S. Pacatest un écrivain originaire de Melbourne. Sa 1ère saga, la trilogie Prince Captif, a vu le jour sur le net. Suite à son succès, elle a été auto-publiée en 2013, puis acquise par l'éditeur Penguin avant d'être publiée à travers le monde en 2015.
    L'auteure a beaucoup voyagé et vécu dans des villes aussi diverses que Tokyo au Japon et Pérouse en Italie. Elle s'est installée récemment en Australie où elle écrit actuellement le 3ème tome de la trilogie Prince Captif.
    site de l'auteure -

    quatrième de couverture

    Deux princes, une seule guerre.

    La vérité a été révélée, et Damen, l’esclave du prince Laurent, doit faire place à Damianos, prince héritier d’Akielos, l’homme que Laurent a juré de tuer.
    L’avenir de deux royaumes est en jeu. Cernés par l’armée de Kastor au sud et les forces du régent au nord, Damen et Laurent n’ont d’autre choix que s’allier pour reconquérir leurs trônes respectifs. Mais même si la fragile confiance qu’ils partagent résiste à la révélation de la véritable identité de Damen, celle-ci suffira-t-elle pour venir à bout de la dernière et plus impitoyable manigance du régent ?

    première phrase

    "- Damianos !
    Damen se tenait au pied des marches de l'estrade alors que son nom montait en exclamations choquées et incrédules de la foule amassée dans la cour."

    avis personnel

    Sortie en VO le 2 février, prévue en VF le 22 avril, la publication de la VF avait été finalement reportée au 8 juillet (et la livraison des précommandes au 18 juillet). Je l'avais précommandé dès février mais ai eu la chance de le recevoir en temps et en heure. Cinq longs mois avant de tenir ce 3è tome entre les mains, je n'en pouvais plus d'attendre... tellement que j'en ai oublié ma LC prévue avec Cassie et me suis précipitée sur le livre pour l'engloutir en quelques heures ! Je suis la pire binômette au monde qui soit !!!

    Pour en revenir à ce tome 3, je l'attendais donc comme le messie, en espérant secrètement que ce soit un coup de cœur pour clore magnifiquement cette trilogie. Dans le même temps, je tentais de ne pas y mettre des attentes trop fortes afin de me préserver d'une éventuelle déception, mais je ne m'attendais pas à ce que la déconvenue soit aussi profonde. Car oui,  j'ai été cruellement déçue par Le Roi !

    La lecture des trois quarts du livre a pourtant été fort agréable, malgré quelques petites maladresses que j'expliquerai plus loin, avec des passages plutôt intenses au moment des rares - mais ô combien précieux - face-à-face du couple ennemi.
    Mais tout se gâte à partir des 100 dernières pages où l'on assiste à une succession ininterrompue de coups de théâtre, donnant un côté factice à l'intrigue. Les ressorts narratifs cèdent, à partir de ce moment, un peu trop à la facilité, frôlant souvent le ridicule ! Vous allez me trouver dure mais j'avais l'impression de regarder le pastiche d'un soap opera tant certains rebondissements me semblaient tirés par les cheveux !  Bref, je suis surprise par cette baisse de qualité alors que l'auteure nous avait habitués à une maîtrise jubilatoire des intrigues de cour et manipulations en tout genre. J'ai le sentiment que C.S. Pacat a manqué de temps pour travailler correctement cette dernière partie.

    /!\Attention spoiler/!\ ♦ J'ai trouvé assez artificielle la manière dont les motivations de Jokaste sont percées à jour par Laurent, ainsi que sa tentative de faire croire à une paternité à Damen
    ♦ je n'ai pas du tout trouvé crédible le fait que le Régent relâche aussi facilement Damen, son plus redoutable adversaire, alors qu'il le tenait à merci et pouvait mettre fin à cette guerre en le faisant immédiatement exécuter. Cette décision magnanime, venant d'un personnage aussi intelligent et retors que lui est juste d'une incohérence incroyable
    ♦ et que dire du procès qui alimente une tension mélodramatique bien peu crédible ainsi qu'un faux suspens : je n'en pouvais plus de voir défiler tous ces faux/vrais témoins, surgis de nulle part pour sortir les deux héros de la situation inextricable dans laquelle les avait jetés l'auteure, et ce, d'une manière un peu trop invraisemblable  
     /!\Fin du spoiler/!\

    Alors bien sûr, les têtes-à-têtes entre Laurent et Damen sont toujours aussi intenses et bouleversants mais ils ont été finalement complètement gâchés par les choix narratifs de l'auteure dans le dernier quart du livre ! Et c'est vraiment dommage, car la première moitié du roman m'avait totalement emballée malgré quelques défauts (comme l'amorce de la première scène d'amour un peu surjouée à mes yeux, ou l'enchaînement parfois peu naturel de certaines scènes...) !

    Autre point négatif : les dialogues ;  j'avais parfois du mal à deviner quel personnage parlait (d'autant qu'à un moment s'est glissée une coquille : page 147, le prénom de Damen est utilisé à la place de celui de Jord. Je ne sais pas si cette erreur est due à la traduction ou existait déjà dans le manuscrit original).

    Bref, malgré ma déception, je ne retiendrai que les tomes 1 et 2 (et la première moitié de ce tome 3) qui ont réussi à me transporter littéralement et à me faire passer par toute une gamme d'émotions. J'ai apprécié le fait que l'auteure nous fasse confiance en ne nous décrivant pas forcément de manière évidente ce que ressentent les deux protagonistes mais en nous le laissant deviner. Je pense par exemple au tome 2, quand Damen et Laurent se font attaquer par un éclaireur akielonien et qu'ils tentent d'échapper au reste de l'armée. Laurent se trouve en retrait et observe Damen, tenté de rejoindre les siens. Et finalement Damen reste fidèle à sa promesse malgré la tentation de s'échapper. Ou alors à la scène du duel du tome 3 où on ne sait plus si Laurent se livre à un entraînement ou profite de cet exercice pour déverser toute sa rage culpabilisante,  voulant faire payer à Damen la mort de son frère et les sentiments qu'il éprouve pour le tueur de prince.
    Je trouve ce genre de scènes plus fortes que si l'auteure nous mâchait tout le travail... Et même si les dernières 100 pages du tome 3 m'ont laissé une impression franchement désastreuse, j'ai retrouvé un peu de ces fulgurances au début du Roi , avec les non-dits entre Damen et Laurent, qui nous obligent à deviner leurs pensées profondes et leurs motivations... Dommage que le soin apporté auparavant par l'auteure à ce genre de détails ait fait défaut vers la fin, donnant l'impression d'assister à une surenchère de plus en plus ridicule de coups de théâtre dont les effets sont un peu trop appuyés ! En outre, le dénouement arrive trop abruptement. J'espère simplement que l'auteure n'a pas cédé à des pressions de sa maison d'édition pour qu'elle finisse le dernier tome de sa trilogie le plus rapidement possible... Je suis sûre que 100 pages en plus pour développer correctement et d'une manière plus cohérente les multiples rebondissements concentrés lors du procès auraient pu diamétralement modifier mon ressenti final... Dire que pendant 300 pages, j'ai cru m'acheminer vers le coup de cœur...

    Malgré ma déception, cette trilogie n'en restera pas moins une merveilleuse découverte !

    J'en finis avec un message personnel à ma binômette Cassie : j'espère que tu n'es pas en train de traîner dans les parages avant d'avoir lu ce dernier tome et rédigé ton article car je serais désespérée que ma chronique mitigée influence négativement ta lecture en te la gâchant !!   

     

    Appréciation :

    note : 2 sur 5

     Mes autres avis sur la saga : tome 1 ♦ tome 2 ♦ tome 3 ♦ [saga terminée]
    ♥ Mon couple inoubliable
    Mon Pinterest dédié à la saga ♣

    extrait

    - Vous ne trahiriez pas une promesse, affirma Damen, s'efforçant d'oublier la douleur dans sa poitrine. Même envers moi.
    Il dut se contraindre à s'écarter. La tente étant spacieuse, il put respecter entre eux une distance de quatre pas.
    Laurent ne répondit pas. Il avait toujours la main appuyée contre son épaule, ses doigts dégoulinant de sang.
    -Même envers toi ? remit-il en cause.
    Damen se força à poser les yeux sur Laurent. La vérité occupait une place bien douloureuse dans son cœur. Il repensa à la seule nuit qu'ils avaient passée ensemble. Il repensa à la façon dont Laurent s'était offert à lui, le regard voilé et l'âme exposée, puis au régent, qui savait comment briser les hommes.
    Dehors, deux armées étaient prêtes au combat. Le moment était venu, et il ne savait pas comment empêcher la suite des événements. Il se rappela le conseil lancinant du régent : «Couche avec mon neveu.» C'était ce qu'il avait fait. Il l'avait courtisé, et obtenu ce qu'il voulait.
    Le régent, il le comprenait désormais, se moquait de Charcy, qui n'avait jamais eu la moindre importance pour lui. La seule arme qu'il avait jamais maniée contre son neveu avait toujours été Damen lui-même.
    - Je suis venu te dire qui je suis.
    (page 69)

    diversChallenge "ABC 2016 - Littératures de l'imaginaire..." de Mariejuliet

    Ma 7ème participation au challenge de Mariejuliet.

    Ma 4è participation au challenge de Ichmagbücher - (fantasy gay)

    Logo Livraddictbabelio

    « La Reine de la Folie de Sébastien Thréhout - La Table des Immortels, tome 1Le Précepteur de Bonnie Dee »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    cassie
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 13:24
    Promesse tenue j'ai fini et je viens par ici. Je peux comprendre tes déceptions mais moi je n'avais pas d'attentes particulières concernant les intrigues j'étais plus intéressée par la relation ambiguë Damen/Laurent et je suis donc comblée sur ce point ;)
      • Jeudi 14 Juillet 2016 à 13:42

        Je te félicite pour avoir tenu le coup, je t'avoue que je ne sais pas si j'aurais eu ta volonté !! Et merci de comprendre mes déceptions ! Et pourtant, j'ai adoré les 300 premières pages, les face-à-face entre Damen et Laurent m'ont vraiment comblée et fait frémir, mais la dernière partie m'a vraiment déçue au-delà des mots... Je n'ai pas compris cette baisse de qualité alors que jusqu'ici l'auteure avait parfaitement réussi à doser ses coups de théâtre et à nous laisser pantois...

        En tout cas, j'ai hâte de lire ton avis... J'ai adoré les messages que tu m'as écrits au fur et à mesure de ta lecture, me rappelant les passages que j'avais préférés et qu'au final, cette trilogie restera pour moi une très belle découverte avec plein de moments forts !!

         

        EDIT : comme toi, je trouve que la relation ambiguë entre Damen et Laurent est la plus belle réussite de la saga...

    2
    Vendredi 15 Juillet 2016 à 08:48
    je t'avoue avoir eu souvent envie de craquer et si je n'avais pas trouvé le livre aussi vite, je pense que je serais venue guetter par ici. bon je termine ma chronique et je la poste =D
    bisettes!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :