• La Vallée des chevaux de Jean M. Auel - Les Enfants de la Terre, tome 2

    La Vallée des chevaux de Jean M. Auel - Les Enfants de la Terre, tome 2

     

     Fiche détaillée

     Auteur > Jean M. Auel
    Editeur > Le Grand Livre du Mois
    Série > Les Enfants de la terre
    Genre > roman préhistorique
    Date de parution > 1982 aux USA, 1982 en France, 2000 pour la présente édition
    Titre original > The Valley of Horses
    Nombre de pages > 473 (1470)
    Préface > Jean-Philippe Rigaud, paléonthologue
    Traduction > de l'américain par Catherine Pageard

    auteur
    (sources : Evene)

    jean m auelNée en 1936 à Chicago, Jean Auel décide à l’âge de 40 ans de quitter ses fonctions dans une entreprise électronique qu’elle ne juge plus assez intéressantes. En attendant de trouver un nouvel emploi, elle se met à écrire une nouvelle dont l’héroine est une femme de la préhistoire. Jean Auel consacre alors son temps à faire des recherches sur cette époque pour laquelle elle se passionne. Ainsi naît Alya, une jeune femme de la tribu des Cro-Magnon, qui au fil de ses aventures, fait revivre tout un pan de la préhistoire.
    Le premier livre de la saga, Le Clan de l’Ours des cavernes, publié en 1980, rencontre un très grand succès. A travers Ayla, figure résolument moderne, ce sont les thèmes de la différence, de la place de la femme dans la société et de la relation des hommes avec la nature qui sont abordés dans les six romans, vendus à plus de 45 millions d’exemplaires à travers le monde.
    - site dédié -

    quatrieme de couverture
    (source : Presses de la Cité)

    Injustement chassée de la tribu Neandertal qui l’a recueillie lorsqu’elle était enfant, Ayla erre à travers les steppes désolées situées au nord de l’actuelle mer Noire, dans l’espoir de retrouver son peuple d’origine, les Cro-Magnon. Pour assurer sa survie dans cet environnement hostile, elle n’a d’autre choix que de chasser et d’apprendre à maîtriser le feu, activités qui, dans son clan d’adoption, sont l’apanage des hommes.
    Au terme d’un dangereux périple, la courageuse Ayla arrive dans une vallée fertile, sorte d’oasis au milieu des steppes arides, où vit une horde de chevaux sauvages. C’est là qu’elle décide d’élire domicile, entourée de ses deux fidèles animaux, une pouliche et un lionceau. Il ne lui manque qu’un compagnon pour que son bonheur soit parfait. Mais le destin veille… L’arrivée dans la vallée de Jondalar, un jeune homme blond, sera pour Ayla l’occasion d’une découverte tout aussi importante que celle du feu : l’amour.

    première phrase

    "Elle était morte."

    avis personnel

     Dans ce deuxième tome, l'auteure alterne les chapitres où Ayla tente de survivre seule et ceux où deux nouveaux personnages apparaissent, Thonolan et Jondalar, deux frères ayant entamé le Grand Voyage, la rencontre des ces trois personnages n'intervenant qu'aux deux tiers du livre.

    La Vallée des chevaux de Jean M. Auel - Les Enfants de la Terre, tome 2

    D'un côté, nous avons donc Ayla, fraîchement chassée de sa tribu adoptive et qui part à la recherche de son peuple. Elle erre à travers les steppes arides durant plusieurs semaines sans rencontrer âme qui vive jusqu'à ce qu'elle trouve une caverne dans une vallée fertile et décide de s'y arrêter pour passer l'hiver.
    Pour survivre, elle va être obligée de désapprendre ce que son ancienne tribu lui a inculqué, et se libérer ainsi des tabous et des interdits liés aux objets et aux activités normalement dévolus à chaque sexe.

    De l'autre côté, nous avons deux frères zelandonii, Thonolan et Jondalar, qui entreprennent une sorte de périple initiatique dont le but est d'atteindre l'embouchure de la Grande Rivière Mère.
    Ce Grand Voyage les entraîne à la découverte d'autres peuples ne parlant pas la même langue mais partageant la même croyance en la Grande Terre Mère, c'est-à-dire la 1ère mère, l'aïeule ancestrale.

    La Vallée des chevaux de Jean M. Auel - Les Enfants de la Terre, tome 2
    Venus de Willendorf - Naturhistorisches Museum Wien

    Nous apprenons ainsi que "tous les peuples s'appellent dans leur propre langue les Enfants de la Terre [c'est-à-dire] les humains." (page 714), donnant le titre à la saga. La Grande Terre Mère se nomme Doni chez les Zelandonii, Dune chez les Losadunaï, Mudo chez les Sharamudoï, Mut chez les Mamutoï...
    Mais ces peuples de Cro-Magnon partagent également d'autres points communs comme le rite de passage à l'âge adulte : la 1ère chasse ou 1ère pêche pour le garçon selon son peuple ou les Premiers Rites pour la fille qui est une cérémonie pendant laquelle un homme expérimenté est choisi pour la déflorer et lui faire Don du Plaisir.
    L'autre point commun est la haine profondément enracinée qu'ils vouent à l'égard des Néandertaliens, surnommés Têtes Plates, et qu'ils considèrent non comme des hommes mais comme des animaux malfaisants, tout juste bons à être éliminés selon certains... Nous avons donc cette fois la vision des Autres/Cro-Magnons sur les Néandertaliens/Têtes Plates !

    La Vallée des chevaux de Jean M. Auel - Les Enfants de la Terre, tome 2
    Ayla et Bébé par jondalar 137

    Même si certaines de ces scènes étaient intéressantes et formaient un passage obligés pour préparer LA rencontre entre Ayla et Jondalar, j'ai préféré les passages avec Ayla, qui fait preuve d'un courage hors du commun.
    Son courage n'est d'ailleurs pas seul hors du commun, car la jeune fille des Autres fait preuve d'une inventivité et d'une ingéniosité particulièrement développées : ainsi, elle domestique successivement une pouliche et un lionceau des cavernes, découvre les propriétés du silex et de la pyrite pour faire du feu, invente le propulseur à sagaie avec Jondalar. Mais nous pardonnons facilement ces raccourcis à l'auteure tant Ayla est attachante !

    La Vallée des chevaux de Jean M. Auel - Les Enfants de la Terre, tome 2
    Dame de Brassempouy - L’une des plus anciennes
    représentations réalistes de visage humain en ivoire -
    Gravettien, probablement vers 26000-24000 avant
    notre ère - Musée d'archéologie nationale de St Germain en Laye

    Bien sûr, le moment tant attendu est celui de la rencontre entre Ayla et Jondalar et ce moment est à la hauteur de nos espérances. Cette rencontre compte sûrement parmi les passages les plus réussis du roman car l'auteur prend son temps pour nous décrire leurs états d'âme et leurs tâtonnements pour s'apprivoiser l'un l'autre.
    Il faut dire que nous assistons à un véritable choc des cultures très bien rendu ! En effet, les deux jeunes gens vont devoir faire face à un abîme d'incompréhension et de préjugés qui menace constamment de les séparer...
    On ressent à travers l'écriture de Jean M. Auel toutes les émotions, tous les doutes, toutes les souffrances qui étreignent nos deux héros.

    La Vallée des chevaux de Jean M. Auel - Les Enfants de la Terre, tome 2
    Ayla et Jondalar par jondalar 137

    Pour conclure, une suite passionnante des aventures d'Ayla, malgré quelques longueurs lors des passages obligés avec les deux frères. La rencontre entre Ayla et Jondalar constitue le point d'orgue du roman et donne lieu à des passages véritablement poignants...

    Appréciation :

    note : 4 sur 5

    Mes autres avis sur la saga : tome 1tome 3 ♦ tome 4 ♦ tome 5

    extrait

    page 744 :
    "Jusque-là, il avait eu l'impression d'être plutôt large d'esprit vis-à-vis des Têtes Plates : il pensait qu'il fallait les laisser tranquilles, ne pas les harceler et jamais il n'en aurait tué un à moins d'y être forcé. Mais cela le choquait profondément qu'un homme puisse prendre son Plaisir avec une femelle Tête Plate et il était carrément hors de lui à l'idée qu'un mâle Tête Plate ait pu faire de même avec une femme. La femme avait été souillée.
    Lui qui avait désiré Ayla avec tant d'ardeur ! Ce qu'elle venait de lui avouer lui rappelait ces histoires vulgaires que racontent en ricanant les adolescents et les jeunes gens. Rien que d'y penser, il avait l'impression que son sexe se recroquevillait, comme s'il était déjà contaminé, et qu'après s'être ratatiné, il allait tomber en poussière. Doni soit louée, cette souillure lui avait été épargnée !"

    divers

    Lecture commune : Les Enfants de la Terre, tome 1

    La 2ème LC que j'organise !
    D'autres billets : ComfortInDecay ♦ SayyadinaPetiteMarieKoelia

    Défi "La guerre du feu"

    Ma 2ème participation au défi "La Guerre du feu"

    Challenge "Mythologies du monde " proposé par Myrtille

    Ma 10ème partcipation au challenge de Myrtille - relation aux mondes des esprits et rituels sacrés de la Préhistoire réinventés

    La pourpre et l'or - Murena T1 - de Dufaux et Delaby

    Ma 25ème participation au challenge de Miyuki - Jondalar

    Challenge "Je veux du héros !" proposé par Nadège

    Ma 5ème participation au challenge de Nadège - Jondalar

    La Vallée des chevaux de Jean M. Auel - Les Enfants de la Terre, tome 2

     

    Logo Livraddict

    babelio

    booknode

    « La Curée de Zola - Les Rougon-Macquart, tome 2Lysistrata d'Aristophane »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Petaouchnok
    Mardi 2 Juillet 2013 à 10:05
    Bel hommage à une saine lecture, amicalement.
    2
    Parthenia Profil de Parthenia
    Mardi 2 Juillet 2013 à 14:20

    Merci beaucoup pour ton message, Petaouchnok !

    3
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 21:47
    Très belle chronique, j'aime beaucoup les illustrations que tu y as ajouté !
    4
    Parthenia Profil de Parthenia
    Jeudi 4 Juillet 2013 à 10:58

    Je suis ravie que ma chronique et les illustrations que j'ai trouvées te plaisent, PetiteMarie ! Merci de ton passage sur mon blog...

    5
    Dimanche 15 Septembre 2013 à 13:23

    En effet, tes illustrations sont bien choisies, Parthénia! Chaque fois que je le lis et que j'en suis aux passages qui parlent de la Donii faite par Jondalar pour Ayla je pense à celle-ci!

    6
    Lundi 16 Septembre 2013 à 11:14

    J'aime bien que l'on ait la même référence sculpturale au même moment !

    Je trouve cette tête féminine particulièrement belle ! c'est émouvant de penser qu'elle a été façonnée il y a 28000 ans et qu'elle soit parvenue jusqu'à nous..; Ah, si seulement elle pouvait nous raconter son histoire !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :