• La momie d'Anne Rice

    La momie d'Anne Rice

    Fiche détaillée

    Auteur > Anne Rice
    Editeur > Pocket
    Genre > roman fantastique
    Date de parution > 1989 aux USA, 1992 pour la présente édition
    Titre original > The Mommy or Ranses the Damned
    Nombre de pages > 382
    Traduction > de l'américain par Jacques Guiod

    auteur
    (sources : Pocket)

    Anne RiceNée en 1941 à La Nouvelle-Orléans, Anne Rice commence à écrire au milieu des années soixante-dix ce qu'elle pense être « une courte nouvelle sur le thème du vampirisme ». Le premier volume des Chroniques des vampires, Entretien avec un vampire deviendra un livre culte, adapté au cinéma par Neil Jordan en 1994 avec Tom Cruise, Brad Pitt et Kirsten Dunst. Le deuxième tome, Lestat, le vampire, a été un best-seller dans le monde entier. Reine du fantastique moderne qu'elle a révolutionné en lui apportant sensualité et démesure, elle passe au roman historique avec La voix des anges, superbe histoire de castrats à Venise, et à l'érotisme avec Les infortunes de la Belle au bois dormant. Revenue à ses chers vampires avec La reine des damnés (adapté au cinéma en 2002 par Michael Rymer), Le voleur de corps, Memnoch le démon et Armand le vampire, elle se consacre bientôt àLa saga des sorcières, amorcée avec Le lien maléfique, poursuivie dans L'heure des sorcières et Taltos. Dans son dernier ouvrage, Merrick, la rencontre tant attendue des personnages des deux séries a enfin lieu.

    quatrieme de couverture

    Il fut autrefois le plus grand de tous les pharaons. Mais, ayant bu l'Élixir de Vie, il est aujourd'hui devenu Ramsès le Damné. Ressuscité dans l'Angleterre de 1914, il se cache sous l'identité du Dr Reginald Ramsey, spécialiste en égyptologie, et ne tarde pas à s'éprendre de Julie, fille de l'archéologue Lawrence Startford, qui a découvert son tombeau.

    Mais un amour vieux de plusieurs millénaires ne cesse de le hanter et va le pousser à commettre un acte qui menace ses amis mortels du plus terrifiant des dangers.

    première phrase

    "Les flashes des appareils photo l'éblouirent un instant."

    avis personnel

    J'ai toujours été impressionnée par La Momie, film de 1932 que me racontait ma mère sur l'amour qu'Imhotep, ramené à la vie par accident, portait à la fille de l'archéologue et qu'il prenait pour la réincarnation de sa défunte bien-aimée. Aussi, quand je suis tombée sur ce roman écrit par Anne Rice, n'ai-je pas pu résister à la tentation en espérant retrouver les mêmes émotions !

    L'intrigue reprend grosso-modo le postulat du film de Karl Freund. Un archéologue ramène par accident Ramsès le Maudit à la vie. La momie, toujours emmaillotée, est ramenée à Londres pour y être exposée dans la demeure de son découvreur. Mais Julie, la fille de l'archéologue, va se retrouver au cœur d'intrigues familiales visant à s'accaparer une partie de sa fortune, et précipiter, sans le vouloir, le processus de résurrection du grand pharaon...

    J'ai adoré la première partie se déroulant dans le tombeau de Ramsès, puis en Angleterre.
    Anne Rice sait distiller une ambiance légèrement angoissante en décrivant par quelques allusions de ci de là le lent réveil de Ramsès le Maudit, et c'est d'autant plus jubilatoire que le lecteur est le seul à deviner ce qui se passe avec la momie.

    Et Ramsès, une fois qu'il est ramené à la vie, produit une forte impression sur le lecteur la lectrice tant il dégage de charisme et d'assurance ! Jusqu'à ce qu'il retrouve la trace de son amour perdu, en fait. Ce qui nous amène à la deuxième partie du roman qui se passe en Égypte, et plus précisément à Alexandrie. Ramsès, qui a pris l'identité du Dr Reginald Ramsey pour donner le change aux Anglais, fait ce voyage en compagnie de Julie Stratford pour dire adieu à son passé. D'autres Anglais les accompagnent, poussés par des motivations différentes et pas forcément avouables...
    Lord Rutherford dans l'espoir de mettre la main sur l'élixir de vie.
    Son fils Alex parce qu'il est le fiancé de Julie.
    Henry Stratford en sa qualité de cousin mais pour contrecarrer en fait les desseins de Ramsès...

    Bref, le destin de ce petit monde va très vite bousculer dans le drame quand Ramsès, sur un coup de tête inconséquent, ramène Cléopâtre à la vie. Or le long sommeil de la célèbre pharaonne semble avoir laissé sur sa raison et son corps des séquelles aussi terribles qu'irréversibles...

    Si j'ai bien aimé le début de cette 2ème partie, je lui ai ensuite trouvé quelques longueurs, accentuées par le caractère de plus en plus rocambolesque de cette course contre la montre pour éliminer la menace constituée par Cléopâtre...

    Pour conclure, une intrigue prenante et haletante, qui, malgré quelques longueurs, nous tient en haleine d'un bout à l'autre du livre. Le retour à la vie de Ramsès est vraiment marquant et constitue le point fort de l'histoire. Par contre, ce livre est davantage à ranger dans la catégorie "Fantastique" que dans la catégorie "Terreur". En outre, la fin me laisse un peu sur ma faim, si je puis dire, car elle suggère une suite qui n'a jamais été écrite.
    Mais l'ambiance de ce début de XXème siècle est très bien retranscrite, et la question philosophique posée par l'immortalité est abordée de manière satisfaisante.
    En un mot, j'ai adoré !

    Appréciation :

    note : 4 sur 5

    extrait

    C'était la momie qu'Elliott était venu voir. Et les curieux s'étaient un peu dispersés. Il prit un verre de vin, se leva et oublia sa hanche douloureuse pour se diriger vers le cercueil.
    Il contempla à nouveau le visage avec sa bouche bien dessinée et son menton décidé. Un homme dans la force de l'âge. Des cheveux apparaissaient sous les bandelettes tendues.
    Il leva son verre pour le saluer.
    «Ramsès», murmura-t-il en s'approchant davantage. Il se mit alors à lui parler latin : «Bienvenue à Londres. Sais-tu où se trouve cette ville ?» Il ne put s'empêcher de sourire. Voilà qu'il parlait latin à une momie. Puis il cita quelques phrases de César relatives à sa conquête de l'Angleterre. «Voilà où tu te trouves, grand roi.» Il s'essaya au grec, mais y renonça très vite et revint au latin. «J'espère que tu aimes mieux que moi ce pays.»
    Un bruissement soudain se fit entendre. D'où provenait-il ? Il l'avait entendu très distinctement en dépit du brouhaha incessant des conversations. On eût dit qu'il émanait du cercueil dressé devant lui.
    Une fois encore, il admira le visage. Puis les bras et les mains, emprisonnés sous le lin pourri. L'étoffe salie était déchirée à hauteur des poignets croisés et révélait une partie des vêtements. La momie était en train de se détériorer, de petits parasites avaient dû s'en emparer. Il fallait prendre des mesures.
    Il regarda les pieds de la momie. C'était vraiment inquiétant. Un petit tas de poussière était en train de se former sous la main droite, à l'endroit où les bandelettes étaient vraiment détériorées.
    «Seigneur, Julie doit se dépêcher de remettre tout cela au musée», murmura-t-il. Puis il entendit à nouveau ce bruissement. Il fallait s'occuper très vite de cette momie. Dieu sait ce que l'humidité londonienne pouvait bien lui faire.
    (page 65)

    divers

    Challenge "Voyage dans l'Egypte antique" proposé par Soukee

     Ma 12ème participation au challenge de Soukee -

    La pourpre et l'or - Murena T1 - de Dufaux et Delaby

    Ma 55ème participation au challenge de Lynnae -

    ABC de l'Imaginaire 2015

    Challenge ABC 2015 Littératures de l'Imaginaire de Ptitetrolle - 8/26

     
    Challenge Littérature de l'Imaginaire organisé par MarieJuliet (19/24)

    Logo Livraddict

    babelio

    « Les Matchs de la Rentrée Littéraire 2015[Top Ten Tuesday] Les 10 livres de ma PAL pour cet automne (20) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Septembre 2015 à 11:23
    bon ok ok tu m'as convaincue, je me le note ;)
    2
    Lundi 21 Septembre 2015 à 13:26

    @Cassie,
    j'espère que tu auras autant de plaisir que moi à la lecture !!!^^

    3
    Lundi 21 Septembre 2015 à 14:10
    J'avais beaucoup aimé aussi.
    4
    Mardi 22 Septembre 2015 à 13:10

    @Koe,
    il est vrai qu'Anne Rice arrive toujours à bien nous immerger dans l'histoire et l'époque qu'elle dépeint...smile

    5
    Mardi 22 Septembre 2015 à 19:15
    zofia

    J'aime beaucoup Anne Rice mais je n'ai jamais lu celui-là, ni même entendu parler ! est-ce que c'est la même histoire que le film La Momie avec Rachel Weiz ?

    6
    Samedi 26 Septembre 2015 à 19:52

    @Zofia,
    Les personnages sont différents mais certains thèmes sont communs : Ramsès, comme Imhotep, sont ramenés accidentellement à la vie (la différence : Ramsès s'enterre de sa propre volonté car il ne supporte plus son immortalité).
    Autre point commun : Ramsès ressuscite son ancienne maîtresse qui s'est suicidée.
    Mais sinon, l'histoire est totalement différente...

    7
    Lundi 28 Septembre 2015 à 16:21
    zofia
    Ça peut être sympa alors :-)
    8
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 23:04
    J'ai très envie de le lire au vu de ta critique et de '' Et Ramsès, une fois qu'il est ramené à la vie, produit une forte impression sur le lecteur la lectrice tant il dégage de charisme et d'assurance'' ;) . Non, plus sérieusement j'adore tout ce qui déroule en Egypte et l'histoire m'intrigue! :D
      • Dimanche 29 Novembre 2015 à 20:07

        J'ai adoré La momie... mais peut-être ne suis-je pas très objective car je suis indécrottablement friande de toutes ces histoires de résurrection "momiesque"... Et Ramsès est juste miam miam miam... Bref, j'aurais bien aimé être à la place de l'héroïne... winktongue

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :